Fontanils

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fontanils
Maison principale du hameau abandonné de Fontanils
Maison principale du hameau abandonné de Fontanils
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Languedoc-Roussillon
Département Pyrénées-Orientales
Arrondissement Céret
Canton Arles-sur-Tech
Géographie
Coordonnées 42° 26′ 10″ nord, 2° 38′ 10″ est
Historique
Date de dissolution 1823
Commune(s) d’intégration Arles-sur-Tech
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Orientales

Voir sur la carte administrative des Pyrénées-Orientales
City locator 15.svg
Fontanils

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Orientales

Voir sur la carte topographique des Pyrénées-Orientales
City locator 15.svg
Fontanils

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Fontanils

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Fontanils

Fontanils est une ancienne commune et un hameau aujourd'hui rattachée à Arles-sur-Tech, dans le département français des Pyrénées-Orientales.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Fontanils est située au sud d'Arles-sur-Tech.

Le territoire de la commune coupait Arles-sur-Tech en deux. Sa limite nord suivait la rive droite du Tech puis longeait la commune de Montferrer à l'ouest. Au sud-ouest, elle longeait les territoires isolés d'Arles-sur-Tech de Can Partera et du Pas du Loup. Au sud, elle bordait la commune de Saint-Laurent-de-Cerdans et à l'est celle de Montalba-d'Amélie, aujourd'hui rattachée à Amélie-les-Bains-Palalda[1].

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le Tech constituait la limite nord de la commune avec Arles-sur-Tech.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

Deuxième maison du hameau de Fontanils

La commune de Fontanils comprenait les lieux suivants[1] :

  • lo Bantos (le Ventous) ;
  • Casa Nova de Sant Germa ;
  • lo Cortal de Rigall ;
  • Falgas ;
  • la Falgasse ;
  • Fontanils ;
  • mas de la Guardia ;
  • el Guillat ;
  • mas Llagagnos ;
  • Moli d'Amont ;
  • Moli d'en Muse ;
  • Moli de Sant Germa ;
  • mas d'en Panne ;
  • Prat del Puig ;
  • mas d'en Prats ;
  • la Ria ;
  • Rigall ;
  • el Ripoll ;
  • lo Senyoral ;
  • mas Torrent ;
  • Tour de Falgas ;
  • Tour de Fontanils ;
  • mas de Sainte-Croix.

Certains de ces lieux sont aujourd'hui ruinés ou abandonnés.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Font dels Boixos à Fontanils

Fontanils vient de font, terme catalan pour fontaine ; "ils" est un diminutif[2]. Le nom catalan traditionnel est Fontanyls[3], normalisé ensuite en Fontanills.

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune de Fontanils est rattachée à Arles-sur-Tech le [3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Canton[modifier | modifier le code]

En 1790, la commune de Fontanils est incluse dans le nouveau canton d'Arles, dont elle fait encore partie après son rattachement avec la commune d'Arles en 1823[3].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

La population est exprimée en nombre de feux (f) ou d'habitants (H).

Évolution de la population
1378 1709 1720 1730 1755 1767 1774 1789 1790
8 f 9 f 10 f 10 f 23 f 109 H 20 f 16 f 101 H
1794 1795 1796 1800 1806 1820 - - -
98 H 21 H 93 H 93 H 78 H 105 H - - -
(Sources : Jean-Pierre Pélissier, Paroisses et communes de France : dictionnaire d'histoire administrative et démographique, vol. 66 : Pyrénées-Orientales, Paris, CNRS, , 378 p. (ISBN 2-222-03821-9))

Note : À partir de 1826, les habitants de Fontanils sont recensés avec ceux d'Arles-sur-Tech.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

L'église Sainte-Croix de Quercorb

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Can Partère, Une vieille histoire
  2. Pyrénées catalanes
  3. a, b et c Jean-Pierre Pélissier, Paroisses et communes de France : dictionnaire d'histoire administrative et démographique, vol. 66 : Pyrénées-Orientales, Paris, CNRS, , 378 p. (ISBN 2-222-03821-9)