Fontaine des Quatre-Tias

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fontaine des Quatre Tias
Fontaine des Quatre Tias Soleil.jpg
Présentation
Type
Style
Renaissance
Propriétaire
Commune
Statut patrimonial
Géographie
Pays
Région
Département
Commune
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

La fontaine des Quatre-Tias est une fontaine située à Fontenay-le-Comte, en France.

Description[modifier | modifier le code]

En descendant quelque marches, l'on accède à la fontaine, située sous un arc en anse de panier porté par des colonnes doriques, surmonté d'un large fronton triangulaire sur lequel figure en latin la devise de la Ville : Fons Fontanacum Felicium Ingeniorum Scaturigo. (Fontenay, fontaine et source de beaux esprits) qui aurait été prononcée par François Ier. L'eau s'écoule par quatre tuyaux (tias étant un tuyau en patois vendéen).

Localisation[modifier | modifier le code]

La fontaine est située sur la commune de Fontenay-le-Comte, dans le département français de la Vendée, à l'angle de la rue de la Fontaine et de la rue Goupilleau.

Historique[modifier | modifier le code]

Sa construction a été achevée sous le règne de François Ier, en 1542 comme l'indique la date portée au bas du bas relief sculpté représentant une fontaine à laquelle s'abreuvent deux licornes, ancien emblème de la Ville.

L'attribution depuis le milieu du XIXe siècle au maitre maçon Liénard de la Réau de la construction de la fontaine persiste de nos jours[1] bien qu'elle semble dépourvue de fondement et semble être démentie par l'analyse stylistique[2].

Le conseil Municipal, par une décision du 16 mai 1898 décide la restauration de la fontaine[3]. La rénovation est confiée à Octave de Rochebrune qui modifie fortement la fontaine. Ce dernier justifie ses choix avec un dessin du XVIIIe siècle dont Benjamin Fillon lui aurait fourni un fac-similé et qui lui aurait servi d'inspiration. Malgré des recherches poussées ce dessin n'a jamais pu être retrouvé[3].

L'édifice est inscrit au titre des monuments historiques en 1926[4].

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Robert Aujart et François-Xavier Grelet, Fontenay-le-Comte Ville Renaissance, Geste éditions
  2. « Inventaire général du patrimoine culturel », sur Ministère de la Culture, (consulté le 8 septembre 2015)
  3. a et b « Inventaire général du patrimoine culturel », sur Ministère de la Culture
  4. « Fontaine des Quatre Tias », notice no PA00110099, base Mérimée, ministère français de la Culture