Fontaine des Haudriettes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Fontaine des Haudriettes
Fontaine des Haudriettes, Paris 26 June 2016.jpg
Présentation
Type
Destination initiale
Style
Architecte
Construction
Propriétaire
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
Place Patrice-Chéreau (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Paris
voir sur la carte de Paris
Red pog.svg

La fontaine des Haudriettes est située dans le 3e arrondissement de Paris.

Situation[modifier | modifier le code]

La fontaine est située sur la place Patrice-Chéreau[3], au niveau du no 1 rue des Haudriettes, au carrefour de la rue des Archives, de la rue des Haudriettes et de la rue des Quatre-Fils.

Description[modifier | modifier le code]

Mascaron

La fontaine constitue un édicule isolé de toutes parts de plan trapézoïdal. Sur le grand côté est le bassin qui recueille l'eau qui jaillit par un mascaron en forme de tête de lion.

Au-dessus est un bas-relief de Pierre-Philippe Mignot (1715-1770) qui représente une naïade vue de dos allongée dans les roseaux et appuyée sur son urne. Le modèle en plâtre de la Naïade fut présenté au Salon de 1765 (n°222). C'est la dernière participation de Mignot au Salon de l'Académie royale. Le bas-relief est situé en applique dans le piédestal du dais. Ce dernier est couronné par un fronton triangulaire et le tout est surmonté d'un attique.

Histoire[modifier | modifier le code]

La fontaine a été construite en 1764 par l'architecte Pierre-Louis Moreau-Desproux[4], maître général des Bâtiments de la Ville de Paris, sur ordre du prévôt des marchands[5] et aux frais du prince François de Rohan en remplacement de la fontaine Neuve qui datait de 1636[6]. À l'origine la fontaine était adossée à un bâtiment[5]. Elle a plusieurs fois été restaurée, en particulier en 1836 par David[6]et déplacée en 1933 par l'ingénieur L.-C. Heckly pour élargir la rue.

Originellement alimentée par les eaux de Belleville, la fontaine a ensuite distribué l'eau du canal Saint-Martin après qu'il a été creusé[6].

Elle fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques depuis le [2].

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées trouvées sur Géoportail, OpenStreetMap et Google Maps
  2. a et b « Fontaine publique des Haudriettes », notice no PA00086114, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  3. Le Figaro, « Une place Patrice-Chéreau bientôt inaugurée à Paris », sur Le Figaro.fr,
  4. Svend Eriksen, Early Neo-Classicism in France, Londres, 1974, p. 303 fig. 60 ; Guilhem Scherf, « "De la malignité d'un microbe" : l'antique et le bas-relief moderne, de Falconet à David d'Angers », Revue de l'Art, vol. 105,‎ , p. 19-32 (lire en ligne)
  5. a et b Isabelle Derens, « Rue des Archives », dans Jean-Marie Pérouse de Montclos (dir.), Paris, Paris, Direction du Patrimoine CNMHS, Conseil régional d'Ile-de-France, Hachette, coll. « Hachette Pratiques / Le guide du patrimoine », , 587 p. (OCLC 30973704), p. 99-100.
  6. a b et c « Fontaine des Haudriettes » (consulté le 21 septembre 2010), www.insecula.com

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]