Fontaine de Mars

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Fontaine de Mars
Fontaine de Mars.jpg
Face principale de la fontaine de Mars, vers la rue Saint-Dominique, avec les bas-reliefs de Mars et Hygie.
Présentation
Destination initiale
Fontaine
Style
Architecte
Construction
1806-1808
Propriétaire
Propriété privée
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Département
Arrondissement
Adresse
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte d’Île-de-France
voir sur la carte d’Île-de-France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Paris
voir sur la carte de Paris
Red pog.svg
Localisation sur la carte du 7e arrondissement de Paris
voir sur la carte du 7e arrondissement de Paris
Red pog.svg

La fontaine de Mars, également appelée fontaine du Gros-Caillou, est une fontaine du 7e arrondissement de Paris, en France.

Historique[modifier | modifier le code]

La fontaine de Mars est édifiée de 1806 à 1808 sur les plans de l'ingénieur François-Jean Bralle. Ses bas-reliefs sculptés sont de Pierre-Nicolas Beauvalet[1], un élève d'Augustin Pajou. Ell est d'abord appelée Fontaine du Gros Caillou[1]. À l'origine, l'eau provenait de la pompe à feu du Gros-Caillou[2].

En 1859 est construite la place à arcades qui l'entoure[3].

Au pied de la fontaine, un repère de crue signale le niveau atteint par les eaux de la Seine lors de sa crue de 1910 ; le lit du fleuve est situé à 570 m de là[4].

La fontaine est inscrite au titre des monuments historiques en 1926[5].

Description[modifier | modifier le code]

La fontaine (ici improprement appelée fontaine de Neptune) lors de la crue de la Seine de 1910 sur une carte postale.

La fontaine occupe le centre d'une placette, entre les 129 et 131, rue Saint-Dominique, dans le 7e arrondissement de Paris, en face du 112. La rue de l'Exposition débouche sur cette petite place, au sud.

La fontaine de Mars est un édifice de style néo-classique. Elle prend la forme d'un important massif de base carrée d'environ 2 mètres de côté, encadré de colonnes engagées et moulurées, le tout couronné d'un toit en portique. Les panneaux des quatre faces sont sculptés de bas-relief, Mars, dieu de la guerre, aux côtés d'Hygie, déesse de la Santé — une illustration inhabituelle pour une fontaine[2] —, sur la face orientée vers la rue et des vases décoratifs sur les trois autres. Les pilastres dont d'ordre dorique[2].

Trois mascarons de bronze, les mêmes que ceux de la fontaine des Quatre-Saisons de la rue de Grenelle, crachent l'eau près du sol. Un seul était encore en activité en 2012.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « La Fontaine de Mars à Paris 07 (75) », sur Petit-patrimoine.com.
  2. a b et c « Fontaine de Mars ou du Gros-Caillou », sur Weekisto.
  3. Pierre Main, « L'eau, une autre victoire de Napoléon », Reponses Bain,‎ (lire en ligne)
  4. « Rue Saint Dominique face au 112, sur la fontaine », Répertoire des repères de crues.
  5. « Fontaine du Gros-Caillou », notice no PA00088688, base Mérimée, ministère français de la Culture.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marie-Hélène Levadé (photogr. Hughes Marcouyeau), Les Fontaines de Paris : L'eau pour le plaisir, Paris et Bruxelles, Éditions Chapitre Douze, , 592 p. (ISBN 978-2-915345-05-6).
  • Dominique Massounie (dir.), Pauline Prévost-Marcilhacy (dir.) et Daniel Rabreau (dir.), Paris et ses fontaines : De la Renaissance à nos jours, Paris, Délégation à l'action artistique de la ville de Paris, coll. « Paris et son patrimoine », , 318 p. (ISBN 2-905-118-80-6).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]