Fontaine (revue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fontaine.

Fontaine est une revue littéraire et poétique fondée en 1939 par Max-Pol Fouchet à Alger. Ce fut une des principales revues de la résistance intellectuelle française contre le nazisme pendant la Seconde Guerre mondiale.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1939, Max-Pol Fouchet fonde et anime la revue poétique Fontaine, revue mensuelle de la poésie et des lettres françaises. Elle succède à Mithra créée par Charles Autrand.

La revue publie des écrivains résistants installés à Alger. Elle devient rapidement sous l'Occupation, la tribune de la résistance intellectuelle française, à travers notamment des écrivains engagés comme Georges Bernanos, Aragon, Antonin Artaud, Georges Blin (qui a été son secrétaire en 1945-1947), Jean Wahl, Jean Rousselot, Pierre Emmanuel, Pierre Jean Jouve, Georges-Emmanuel Clancier, Claude Roy, Loys Masson, André Frénaud, Jules Supervielle, Max Jacob, Henri Michaux, René Char, Jean Lescure.

L'un des derniers poèmes connus du poète Jean Venturini, Ballade d'un qui part (qui ne figure pas dans Outlines) est publié par cette revue.

En 1942, Fontaine publie « Liberté » de Paul Éluard.

Dès 1940, Max-Pol Fouchet développe aussi une maison d'édition appelée Éditions de la revue Fontaine : il est rejoint par Henri Parisot à qui il confie la collection « L'Âge d'or » (1945-1947). D'autres collections voient le jour comme « Analecta » (1940-1941), « Les Relais de Fontaine » (poésie, 1943-1944), « Les Voix libres » (1945)[1], « La Malle de la Manche » (auteurs anglais, 1946-1947).

Installée à Paris en 1945, Fontaine fut un temps hébergé par les éditions Charlot. Fouchet y a publié Rainer Maria Rilke, Gertrude Stein, Georges-Emmanuel Clancier, Pierre Jean Jouve, Pierre Emmanuel, Philippe Soupault, etc.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Les poètes de la revue Fontaine, présentés par Max-Pol Fouchet, Poésie 1, no 55 à 61, septembre-Novembre 1978.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. En avril, sort Situation du surréalisme entre les deux guerres d'André Breton.