Fontaine-Heudebourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Fontaine-Heudebourg
Fontaine-Heudebourg
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Arrondissement Les Andelys
Intercommunalité Communauté de communes Eure-Madrie-Seine
Maire délégué Jean-Rémi Ermont
2016-2020
Code postal 27490
Code commune 27250
Démographie
Population 800 hab. (2013)
Densité 198 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 07′ 48″ nord, 1° 12′ 47″ est
Altitude Min. 22 m
Max. 138 m
Superficie 4,05 km2
Élections
Départementales Gaillon
Historique
Commune(s) d'intégration Clef Vallée d'Eure
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 15.svg
Fontaine-Heudebourg
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 15.svg
Fontaine-Heudebourg

Fontaine-Heudebourg est une ancienne commune française, située dans le département de l'Eure en région Normandie, devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Clef Vallée d'Eure[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Fontaine-Heudebourg est situé près de Cailly, de Val-de-Reuil et de La Croix-Saint-Leufroy.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme latinisée Fontes Heudeburgi 1181[2].

Il s'agit d'une formation toponymique médiévale avec l'élément Fontaine- « point d'eau, source », suivi d'un anthroponyme comme on en rencontre quelques-unes en Normandie cf. Fontaine-Bellenger (Eure). L'élément Heudebourg représente le nom de femme Hildeburgis[2], autrement Hildiburg[3].

Remarques : Chez les anciens Germains, un de ces éléments du zweigliedriger Rufname (« nom de personne à deux éléments ») se transmettait de manière héréditaire, ce qui fait dire à F. de Beaurepaire que l'élément Hild- a pu se transmettre à des membres de la même famille, car il apparait dans deux autres toponymes assez proches géographiquement, comme élément anthroponymique, à savoir dans Heudebouville (à 9 km, Heldeboldi villa en 1025 - 1026, avec NP Hildeboldus) et Heudreville-sur-Eure (à 2 km, Heldrevilla, fin XIIe siècle, avec NP Hildarius)[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Plusieurs communes émettent le souhait de se rassembler dans une commune nouvelle. Ce projet de création d'une commune nouvelle est approuvé par les conseils municipaux des trois communes Écardenville-sur-Eure, Fontaine-Heudebourg et La Croix-Saint-Leufroy.

L'arrêté préfectoral du a officiellement créé la nouvelle commune pour une application le [4].

Les Hospitalier[modifier | modifier le code]

La commanderie de Fontaine-la-Cado qui était une commanderie templière au XIIe siècle et qui est devenu lors de la dévolution des biens de l'ordre du Temple, au début du XIVe siècle, une possession des Hospitaliers de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem[5].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
ca 1870   Laquerrière    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 31/12/2015 Jean-Rémi Ermont DVG Conseiller départemental

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[7],[Note 1].

En 2013, la commune comptait 800 habitants, en augmentation de 15,44 % par rapport à 2008 (Eure : 2,59 %, France hors Mayotte : 2,49 %).

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
272280297252280260228248249
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
224229224215214187182150161
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
168176198155186183175136155
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2013
235254278554640642615715800
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église est dédiée à saint Pierre[10] et date du XVIe siècle; elle est bâtie en pierre et silex. Elle renferme :
    • une statue de saint Michel et une statue de saint Jean-Baptiste du XVe siècle,
    • des fonts baptismaux du XVIe siècle.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « recueil des actes administratifs de l'Eure, voir page 23 » (consulté le 27 octobre 2015)
  2. a b et c François de Beaurepaire (préf. Marcel Baudot), Les Noms des communes et anciennes paroisses de l'Eure, Paris, A. et J. Picard, , 221 p. (ISBN 2-7084-0067-3, OCLC 9675154), p. 110.
  3. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieu en France, Paris, Librairie Guénégaud, (ISBN 2-85023-076-6), p. 295b
  4. « recueil des actes administratifs de l'Eure »
  5. « Commanderie de templiers », notice no IA00018322, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 201120122013 .
  10. « Église Saint-Pierre », notice no IA00017711, base Mérimée, ministère français de la Culture.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :