Fontaine-Chalendray

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fontaine.

Fontaine-Chalendray
Fontaine-Chalendray
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Charente-Maritime
Arrondissement Saint-Jean-d'Angély
Canton Matha
Intercommunalité Communauté de communes Vals de Saintonge
Maire
Mandat
Didier Borel
2014-2020
Code postal 17510
Code commune 17162
Démographie
Population
municipale
205 hab. (2016 en diminution de 8,89 % par rapport à 2011)
Densité 11 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 56′ 55″ nord, 0° 10′ 52″ ouest
Altitude Min. 69 m
Max. 154 m
Superficie 18,86 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

Voir sur la carte administrative de la Charente-Maritime
City locator 14.svg
Fontaine-Chalendray

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

Voir sur la carte topographique de la Charente-Maritime
City locator 14.svg
Fontaine-Chalendray

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fontaine-Chalendray

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fontaine-Chalendray

Fontaine-Chalendray est une commune du Sud-Ouest de la France située dans le département de la Charente-Maritime (région Nouvelle-Aquitaine).

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Fontaine-Chalendray
Romazières Villiers-Couture
Seigné Fontaine-Chalendray Chives
Cressé Bazauges Ranville-Breuillaud
(Charente)

Hydrographie[modifier | modifier le code]

C'est à Fontaine-Chalendray que l'Antenne prend sa source. La vallée de l'Antenne est un des sites Natura 2000 de la Charente-Maritime.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'ancien château de Fontaine-Chalendray dessiné par Claude Chastillon en 1610.

L'état des paroisses de 1686 nous dit que mademoiselle de Fesnelon en était la dame, et que maintenant le marquis de La Val est le seigneur de la paroisse de Fontaine-Challandray qui produit surtout de la vigne et des céréales, et que le bois est au seigneur[1].

Fénelon serait passé par le village de Fontaine-Chalendray et aurait officié en sa chapelle.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La salle municipale.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
. mars 2008 René Simonet .  
mars 2008 février 2012 Cédric Baron[2]    
février 2012 En cours Didier Borel[3] . Employé
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[5].

En 2016, la commune comptait 205 habitants[Note 1], en diminution de 8,89 % par rapport à 2011 (Charente-Maritime : +2,64 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
774867865938954967921936867
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
839859876814811749802748651
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
636636600543542519539512474
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
458432374336270284246241219
2016 - - - - - - - -
205--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Notre-Dame-de-l'Assomption. Cette église romane était la chapelle du château aujourd'hui disparu. La façade occidentale est limitée par deux contreforts plats. En son milieu, le portail est à trois voussures. Au-dessus de la porte, sont représentés les douze apôtres assis. Leur tête a été brisée. Le chevet rectangulaire, scandé de grandes arcatures, est remarquable par la qualité de ses proportions. L'église a été rénovée en 2009. Les vitraux sont pour certains d'époque et d'autres contemporains. Cette église est inscrite au monuments historiques depuis 1992.
  • Motte médiévale.
  • Puits anciens.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]