Fons Rademakers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un acteur image illustrant néerlandais
image illustrant un réalisateur image illustrant néerlandais
Cet article est une ébauche concernant un acteur néerlandais et un réalisateur néerlandais.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques.

Fons Rademakers
Description de cette image, également commentée ci-après

Fons Rademakers (1986)

Nom de naissance Alphonse Marie Rademakers
Naissance
Roosendaal
Pays-Bas
Nationalité Drapeau des Pays-Bas Néerlandais
Décès (à 86 ans)
Genève
Suisse
Profession Réalisateur, acteur, producteur, scénariste

Alphonse Marie Rademakers, connu sous le nom de Fons Rademakers, né le 5 septembre 1920 à Roosendaal aux Pays-Bas et mort le 22 février 2007 à Genève en Suisse, est un cinéaste néerlandais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fons Rademakers est le fils d'un secrétaire de mairie. Il a d'abord été comédien et metteur en scène. En 1955, il a obtenu une bourse du gouvernement pour participer au tournage d'un film à l'étranger (la Nederlandse Film en Televisie Academie n'existait pas encore). Fons Rademakers a ainsi pu être assistant-réalisateur auprès de Charles Crichton (The Man in the Sky / Flammes dans le ciel), de Vittorio De Sica à Rome (Il Tetto / Le Toit), et de Jean Renoir à Paris (sur Elena et les Hommes). Rademakers a réalisé son premier film, Village au bord du fleuve en 1958, pour lequel il a obtenu une nomination aux Oscars en 1959. Il fut le premier réalisateur néerlandais à obtenir cette nomination. Il a, par la suite, adapté plusieurs chefs-d'œuvre de la littérature néerlandaise comme, en 1963, Comme deux gouttes d'eau adapté de De donkere kamer van Damokles de Willem Frederik Hermans.

En 1971, Rademakers a réalisé Mira d'après De teloorgang van de waterhoek de Stijn Streuvels, un film qui pouvait choquer la Flandre conservatrice et qui a révélé Willeke van Ammelrooy dans le rôle titre. Quelques années plus tard, en 1976, il a tourné Max Havelaar aux Pays-Bas et en Indonésie, d'après Multatuli. Il a obtenu un Oscar du meilleur film en langue étrangère et un Golden Globe Award du meilleur film étranger en 1987 pour L'Assaut d'après Harry Mulisch. Il a reçu un Ours d'argent pour Ève la joueuse en 1960 et le Bert Haanstra Oeuvreprijs en 1988. Il a également été récompensé lors de festivals à Seattle et à Utrecht. Le Festival du cinéma nordique de Rouen l'a honoré d'une rétrospective en 2000.

Rademakers mélangeait la mentalité bourguignonne des Belges et des Français à la gravité des protestants néerlandais. Il mettait toujours son style au service du récit. En plus de ses propres films, il a également produit quelques films de Lili Veenman, qu'il a épousée en 1955 et avec qui il a eu deux fils, ainsi que d'un film d'Ate de Jong. Il a joué dans De Vijanden (Les Ennemis) (1968) et Vrijdag (Vendredi, jour de liberté) (1981) d'Hugo Claus ainsi que dans Mysteries (1978) de Paul de Lussanet.

À la fin de sa vie, Rademakers s'est établi à Rome puis à Thoiry. Il est décédé à 86 ans d'emphysème pulmonaire dans un hôpital genevois.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]