Fonderie Hébrard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hébrard.

La fonderie Hébrard fut créée par le fondeur d'art Adrien-Aurélien Hébrard (1865-1937).

La fonderie[modifier | modifier le code]

L'entreprise s'installe au no 73 de l'avenue de Versailles à Paris. En 1904, Adrien Hébrard ouvre également une galerie au no 8 de la rue Royale où il présente les œuvres des artistes qu'il édite. La fonderie Hébrard pratique principalement la fonte à la cire perdue à tirage limité, ainsi que la fonte au sable, mais il produit aussi des modèles d'orfèvrerie en argent[1]. Les bronzes à la cire perdue produits par Hébrard sont réputés pour la grande précision de leur empreinte et la qualité de leur patine.

La fonderie cesse son activité en 1937 après la mort de son fondateur.

Images de la fonderie en 1910[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Quelques artistes édités par Hébrard[modifier | modifier le code]

Edmond Henri Becker, Théière (1907), fonte Hébrard. Paris, musée des arts décoratifs.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • P. P. Dupont et C. Huberty, Les Fonderies de bronzes, 1990
  • Élisabeth Lebon, Dictionnaire des fondeurs de bronze d'art : France, 1890-1950, Perth, Australie, Marjon, , 291 p. (ISBN 978-0-975-02000-5 et 0-975-02000-5, OCLC 804167148)

Références[modifier | modifier le code]

  1. La Revue des musées de France - Revue du Louvre, no 2, avril 2010, p. 45.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]