Fondation Le Corbusier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fondation Le Corbusier
Informations générales
Ouverture
Site web
Localisation
Pays
Commune
Adresse
8-10, square du Docteur-Blanche
F-75016 Paris
Ce site est desservi par la station de métro Jasmin.
Coordonnées
Localisation sur la carte de Paris
voir sur la carte de Paris
Red pog.svg

La Fondation Le Corbusier, située au 8-10, square du Docteur-Blanche, dans le 16e arrondissement de Paris, est une fondation privée, créée en 1967, qui promeut et défend l'œuvre de l'architecte Le Corbusier et détient de nombreuses archives.

Fonctions[modifier | modifier le code]

La Fondation Le Corbusier est légataire de la totalité des biens de l'architecte, mobiliers et immobiliers, conformément à son vœu de 1949 officialisé en 1960[1]. Elle conserve la plus grande partie des dessins, études et plans originaux de Le Corbusier[2], notamment effectués en collaboration avec Pierre Jeanneret de 1922 à 1940, ainsi qu'une importante collection d'archives écrites et photographiques[3].

Elle possède et gère les villas Jeanneret-Raaf et La Roche, l'appartement occupé par Le Corbusier de 1933 à 1965 au 24, rue Nungesser-et-Coli à Paris 16e et la maison qu'il construisit pour ses parents à Corseaux sur les rives du lac Léman, ouverts au public à l'exception de la villa "Jeanneret-Raaf", réservée aux chercheurs.

Siège[modifier | modifier le code]

Depuis 1970, elle est installée dans les villas Jeanneret-Raaf et La Roche, situées respectivement au 8 et 10, square du Docteur-Blanche, qui, toutes deux construites de 1923 à 1925 par Le Corbusier et Pierre Jeanneret, font l'objet d'un classement au titre des monuments historiques, depuis le 28 novembre 1996[4],[5].

La villa Jeanneret-Raaf accueille les bureaux de la fondation ainsi qu'une bibliothèque[2]. La villa La Roche, qui a fait l'objet d'une restauration en 2008 et 2009[6], seule se visite et présente des collections de peintures, sculptures et du mobilier.

Classement au patrimoine mondiale l'UNESCO[modifier | modifier le code]

La fondation est impliqué dans la candidature de plusieurs sites construits par Le Corbusier au patrimoine mondial de l'UNESCO conjointement par plusieurs pays, sous le titre de « L’œuvre architecturale et urbaine de Le Corbusier, Allemagne, Argentine, Belgique, France, Japon et Suisse ». Lors de la 33e session du comité du patrimoine mondial, celui-ci a retourné le dossier aux États afin qu'ils complètent leur dossier[7],[8].

Le dossier est de nouveau refusé en 2011 en raison d'une liste trop longue et de l’absence du complexe du Capitole de Chandigarh en Inde[9],[10].

Un nouveau dossier de candidature tenant compte des différentes remarques est déposé fin par le ministère de la Culture[11] et proposé lors de la 40e session du Comité du patrimoine mondial qui se tient à Istambul (Turquie) du 10 au [12]. L'ensemble est finalement classé le [13].

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]