Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France
upright=Article à illustrer Organisation
Logo de la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France
Histoire
Fondation
Cadre
Forme juridique
Siège social
Pays
Organisation
Fondateur
Président
Affiliation
Site web

La Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France est une fondation française qui œuvre depuis 1989 pour améliorer la qualité de vie quotidienne des enfants, des adolescents et des personnes âgées hospitalisés partout en France.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France est créée en 1989 par le professeur Claude Griscelli et Jean Choussat, alors directeur général de l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris. Elle est reconnue d'utilité publique en 1993[1].

La Fondation organise chaque année deux opérations de collecte :

La Fondation agit auprès des patients à travers la subvention de projets, initiés par les hôpitaux publics, partout en France. Depuis sa création, plus de 14 000 projets ont été financés par la Fondation, dont plus de 8 700 en faveur des enfants et des adolescents et plus de 5 500 au profit des personnes âgées.

Pour promouvoir son action auprès du public et lui permettre de faire appel au don en confiance, la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France a adhéré au Comité de la Charte qui contrôle et garantit la transparence et l'utilisation des dons et legs qu'elle reçoit.

PrésidentsVoir et modifier les données sur Wikidata
IdentitéPériode
DébutFin
Claude Griscelli
Bernadette Chirac
Brigitte MacronEn cours

Objectifs[modifier | modifier le code]

La Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France finance des projets autour de sept grands champs d'action :

  • Le rapprochement des familles ;
  • Le développement des activités ;
  • L'amélioration de l'accueil et du confort ;
  • La lutte contre la douleur ;
  • La prise en charge des adolescents en souffrance ;
  • La transition adolescents-jeunes adultes ;
  • Le répit des proches.

Pour cela, elle subventionne, grâce au soutien des donateurs, des projets conçus par des équipes hospitalières. En 2016, la Fondation a subventionné plus de 600 projets dans les hôpitaux publics français.

La Fondation organise également des Matinales, conférences mensuelles établissant un lien entre le monde de la santé et le grand public.

Financement[modifier | modifier le code]

Jacques Chirac a annoncé qu'il reverserait à la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France la moitié de l'argent gagné avec son autobiographie Chaque pas doit être un but, l'autre moitié allant à la Fondation Claude-Pompidou[2].

Le dernier contrôle financier de la Fondation est intervenu en 2017.

Par ailleurs, la Cour des comptes "a justifié pleinement la confiance qui lui était faite par ses donateurs".[réf. nécessaire]

Dans le contexte de la crise du coronavirus, le Mobilier national a annoncé qu'il vendra aux enchères un grand nombre de pièces de mobilier au bénéfice de la Fondation. Cette vente aura lieu lors des Journées du patrimoine des 20 et 21 septembre 2020[3].

Du 20 avril au 1er mai 2020, en pleine crise sanitaire liée au Covid-19, TF1 a décidé de programmer l'émission Qui veut gagner des millions à la maison ?, au cours de laquelle douze candidats ont permis de remporter 139 000€ pour cette fondation. Les participants ont été Jarry, Jean-Pierre Foucault, Franck Dubosc, Ary Abittan, ainsi que Michèle Bernier accompagnée de sa fille Charlotte Gaccio lors de la première semaine. La seconde semaine, Elie Semoun, Alessandra Sublet, Kev Adams, Marianne James, Denis Brogniart et Jonathan Cohen ont été les candidats qui ont joué au profit de cette dernière.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bernadette Chirac avec Patrick de Carolis, Conversation, Plon, 2001, page 107.
  2. Paris Match, semaine du 10 au 16 mars 2011, page 51.
  3. « Le Mobilier national met en vente une centaine de pièces au profit des hôpitaux », sur Le Monde, (consulté le 4 mai 2020).

Liens externes[modifier | modifier le code]