Fondation David-Lynch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Fondation David Lynch)
Aller à : navigation, rechercher
Le fondateur, dédicaçant son livre Mon histoire vraie (Catching the Big Fish) à Paris en octobre 2007.

La Fondation David-Lynch pour une éducation fondée sur la conscience et pour la paix mondiale (David Lynch Foundation For Consciousness-Based Education and World Peace) est une organisation à but non lucratif créée par le cinéaste David Lynch, en juillet 2005[1], dont le but est de financer l'apprentissage de la pratique de la Méditation transcendantale aux étudiants défavorisés, notamment dans les écoles touchées par la violence et d'autres groupes de populations dites « à risque » comme les anciens combattants atteints de stress post-traumatique et les victimes de violence conjugale[2],[3]. Cinq cent mille personnes auraient été aidées[4],[5],[6].

Dès 2005, Lynch effectue des tournées dans divers campus universitaires pour diffuser sa conception de la paix inspirée des programmes de Maharishi Mahesh Yogi[7].

Historique[modifier | modifier le code]

La Méditation transcendantale est enseignée dans les écoles par le biais de la fondation David-Lynch (ici au Pérou). Le programme est intitulé « Pour une éducation fondée sur la conscience ».

David Lynch a appris la Méditation transcendantale en 1973, et dit la pratiquer régulièrement depuis[8],[9]. Lynch rencontre pour la première fois Maharishi Mahesh Yogi en 1975 à Los Angeles, et ils restent très proches dès lors[10],[11]. Il milite pour la promotion de cette technique depuis de nombreuses années[12].

En juillet 2005, Lynch crée sa fondation et travaille sur l'idée de construire des bâtiments, qui permettraient d'accueillir 8 000 personnes salariées, payées à pratiquer cette méditation et ses dérivés, afin « de générer de la paix pour le monde ». Il estime le coût à 7 milliards de dollars[9].

Son livre de 2006, Catching the Big Fish se présente comme un témoignage de l'effet de la Méditation transcendantale sur son processus créatif. Lynch fait don de tous les droits d'auteur de ce livre à sa fondation[13].

En 2008, David Lynch assiste en Inde à la crémation de Maharishi Mahesh Yogi mort le 5 février[14] et confie à un journaliste :

« Durant sa vie, il a révolutionné la vie de millions de gens... Dans 20, 50, ou 500 ans, il y aura des millions de personnes qui reconnaîtront et comprendront ce que le Maharishi a fait[15] ». En 2009, il se rend une nouvelle fois en Inde pour effectuer des interviews de personnes ayant côtoyées Maharishi Mahesh Yogi dans le but de réaliser un documentaire biographique[16],[17].

Les actions de la fondation[modifier | modifier le code]

Au niveau des écoles[modifier | modifier le code]

« Gérer le stress post-traumatique, cette épidémie silencieuse parmi les jeunes en soutenant l'Éducation fondée sur la conscience». Sur la base du constat que le stress est l'ennemi n ° 1 de l'apprentissage, qu'il est une réalité pour des millions d'enfants, et qu'il compromet la santé physique et mentale (25 % des adolescents souffrent de troubles anxieux, le problème de la drogue, le surpoids, l'obèsité, près de 3 millions d'enfants (aux États-Unis) reçoivent des médicaments pour le TDAH et autres troubles de l'apprentissage, le suicide qui est la troisième cause de décès chez les adolescents). Cependant le stress est également présent à des niveaux élevés parmi les enseignants et les éducateurs ce qui entraîne des taux d'épuisement élevés. C'est sur ce constat que la fondation développe le programme "un moment de calme (Quiet Time)" pour lutter contre l'échec scolaire, les troubles de l'apprentissage), le décrochage scolaire, réduire le stress et la violence à l'école. La fondation propose ce programme aux écoles qui en font la demande [18], [19], [20], [21], [22].

Les militaires et les vétérans[modifier | modifier le code]

La fondation met en place pour lutter contre le syndrome de stress post-traumatique (SSPT) l’Opération bien-être du guerrier (Operation Warrior Wellness), qui finance l'apprentissage de la méditation transcendantale auprès des victimes militaires américaines de ce syndrome, ainsi que de leur famille[23].

En 2013, Bob Roth président la Fondation, précise que le Département de la Défense des États-Unis étudie les possibles bénéfices pour les vétérans rentrant d'Irak et d'Afghanistan alors que vingt-deux vétérans se suicident chaque jour aux États-Unis : « Ils sont désespérés. L'aide de pilules est sans effet et le cocktail médicamenteux qu'absorbent ces jeunes femmes et hommes les rend encore plus fous » [24]

En 2015, selon une étude réalisée auprès de soldats de l'armée américaine impliqués depuis plusieurs années dans des conflits de guerre, la méditation diminuerait les symptômes des troubles anxieux les plus sévères, et pourrait parfois supprimer « Maux de tête, insomnie et troubles du sommeil, troubles de mémoire et troubles de l'humeur » qui caractérisent le syndrome. Une pratique sans effet secondaire à la différence des anxiolytiques qui n'ont d'efficacité que dans 30 % des cas de stress post-traumatique et des troubles anxieux[25],[26],[27].

Pour les enfants à risque[modifier | modifier le code]

Les enfants à risque dans les régions en proie à la violence[28]. En 2013, la fondation a enseigné les fondamentaux à plus de 500 000 candidats à risque[29].

Évènements[modifier | modifier le code]

Concert Change Begins Within[modifier | modifier le code]

Lynch rassemble diverses personnalités, dont Paul McCartney, Ringo Starr, Mike Love, Moby, Sheryl Crow, Eddie Vedder de Pearl Jam, Donovan et Ben Harper pour l'occasion d'un concert de bienfaisance au Radio City Music Hall de New York le 4 avril 2009[30],[31]. La soirée est intitulée « Change Begins Within (« Le changement commence à l'intérieur (de soi). ») »[32]. Il est déclaré que les bénéfices doivent servir à enseigner la Méditation transcendantale à un million d'enfants à risque de par le monde. Yoko Ono, Bill O'Reilly, John McEnroe, Jennifer Aniston, Martin Scorsese, Mike Love des Beach Boys, Jerry Seinfeld et Howard Stern y témoignent de l'intérêt qu'ils portent à cette méditation[33],[34].

2010 Gala de bienfaisance « Opération bien-être pour les guerriers » avec la participation de Martin Scorsese et de Clint Eastwood[modifier | modifier le code]

Le 13 décembre 2010 au Metropolitan Museum of Art de New York se tient un gala intitulé « Opération bien-être pour les guerriers » pour le bénéfice de la fondation David-Lynch. Avec les témoignages de Russell Brand, David Lynch, Paul McCartney, Martin Scorsese, John Hagelin et Clint Eastwood qui déclara :

« Je suis un partisan inconditionnel de la Méditation transcendantale, que je pratique depuis près de 40 ans. »

Le but de ce second concert est d’aider les vétérans et les militaires atteints du syndrome de stress post-traumatique, mais également les sans-abris, les victimes de la violence dans les écoles, collèges et lycées, par la pratique de la technique de Méditation transcendantale[35],[36].

En 2010, Beyond The Noise (Au delà du bruit) avec Moby[modifier | modifier le code]

Un projet indépendant auquel Lynch et Moby apportent leur soutien, est appelé Beyond The Noise: Meditation Transcendantale Journey. Ce projet est dirigé par Dana Farley, une jeune étudiante qui a eu de graves troubles dyslexiques et de l'attention (TDA/H ou troubles déficitaires de l'attention/hyperactivité[37]). Farley a commencé la Méditation transcendantale quand elle avait seize ans, ce qui lui aurait permis de surmonter ses troubles et de mener ses dernières années d'études avec succès. Le cinéaste Kevin Sean Michaels est l'un des producteurs. Le film est présenté en première mondiale au début de 2011 lors de festivals[38] et sort le 21 septembre de la même année[39].

En avril 2015 The Music of David Lynch réunit Angelo Badalamenti, Donovan, Duran Duran et de nombreux autres[modifier | modifier le code]

La soirée qui s'est déroulée le 1er avril 2015 est décrite par le magazine Rolling Stone comme étant une belle soirée nous projetant dans un « autre monde », les artistes soutenant le travail de la Fondation David-Lynch se sont produits sur la scène du Théâtre Ace Hôtel de Los Angeles. La soirée, intitulée « La Musique de David Lynch », célèbre le dixième anniversaire de la Fondation, et a aidé à récolter des fonds pour enseigner la Méditation transcendantale à mille jeunes à risque de Los Angeles. Parmi les artistes présent, on compte Angelo Badalamenti, Chrysta Bell, Donovan, Duran Duran, Jim James, Julee Cruise, Karen O , Kinny Landrum, Lykke Li, Moby, Rebekah Del Rio, Rob Mathes, Sky Ferreira, Tennis, twin Peaks, Wayne Coyne, Steven Drozd des Flaming Lips et Zola Jesus[40].

En 2015, un concert avec la participation de Katy Perry, Sting et Jerry Seinfeld[modifier | modifier le code]

Le 5 novembre 2015 s'est tenu au Carnegie Hall de New York, un concert de bienfaisance de la Fondation David-Lynch intitulé Le changement commence de l'intérieur qui propose la Méditation transcendantale pour lutter contre le stress. Parmi les interprètes présents à cette soirée on note la présence de Katy Perry, Sting, Jerry Seinfeld, Angelique Kidjo, et Jim James des My Morning Jacket. Et comme chacun des interprètes pratique activement la Méditation transcendantale, ils ont également parlé à sa puissance[41].

Recherches et soutiens[modifier | modifier le code]

La Fondation David-Lynch utilise la Méditation transcendantale pour aider les populations à risque de stress post-traumatique mais elle finance également la recherche pour évaluer l'efficacité de cette technique de méditation sur l'échec scolaire, le TDAH (et les autres troubles de l'apprentissage), le décrochage scolaire, l'anxiété, la dépression, la toxicomanie, les maladies cardiovasculaires, le syndrome de stress post-traumatique, et le diabète, malgré le fait que cette technique de méditation a déjà fait l'objet de plus de 350 études revues par des pairs, montrant des effets positifs sur la santé physique et mentale, ont été publiés dans des revues scientifiques[42].

L'efficacité des programmes de la Fondation ont été étudiés par des établissements médicaux de réputation internationale, parmi lesquels la Harvard Medical School, Stanford Medical School (en), et Yale Medical School (en). Ils ont reçu l'aval et le soutien de fondations privées et d'organismes gouvernementaux, y compris le National Institutes of Health, General Motors, la Fondation Chrysler, la Fondation Kellogg, l'American Indian Education Association (en), les services de santé des Indiens (Indian Health Services), les districts scolaires, de nombreux services de l'état et des services correctionnels[réf. nécessaire].

Polémique[modifier | modifier le code]

Lors de sa tournée en Europe, en 2007, pour la création d'« universités invincibles », l'intervention de son partenaire local à Berlin, Emmanuel Schiffgens, a provoqué un scandale. Ce dernier, vêtu d'une toge blanche et d'une couronne dorée, a demandé à l'auditoire de répéter avec lui « Nous voulons une Allemagne invincible ! » provoquant la réaction de plusieurs personnes, dont l'une répliquant « Hitler aussi voulait une Allemagne invincible ! », ce à quoi Schiffgens a répondu « Oui, mais il n'a pas réussi parce qu'il n'avait pas la bonne technique ! », provoquant des cris et insultes dans le public. Lynch est alors intervenu pour apaiser l'auditoire[43], [44].

La conférence avait pour but de faciliter l'acquisition d'un terrain sur une colline appelée le Teufelsberg, la « montagne du diable » (constituée avec les gravats de Berlin pendant les vingt années de reconstruction de la ville), pour la construction de son université. Lynch a participé à une cérémonie de pose de la première pierre sans l'accord des autorités locales qui ont déclaré qu'elles n'autoriseraient certainement pas la construction de cette université[43],[45].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alex Williams « David Lynch's Shockingly Peaceful Inner Life », New York Times, 31 décembre 2006, section 9, p. 1
  2. « David Lynch mise sur le legging : Le cinéaste se lance dans la mode », Gala,‎ (lire en ligne)
  3. (en) Catherine Nivez, « Méditation Transcendantale : l’Arme Secrète Des Leaders… », Forbes,‎ (lire en ligne)
  4. (en) Peter Larsen, Tapping into TM: Filmmaker David Lynch wants to share with schools the benefits he says he's reaped from Transcendental Meditation, Orange County Register, , p. Couverture
  5. (en) Buts de la Fondation David-Lynch pour la Paix et une Éducation Fondée sur la Conscience
  6. (en) cofunded in 2005 with the intention of teaching TM for free to disadvantaged students, veterans with PTSD, and victims of domestic abuse.../... Through partnerships with middle and high schools in the US, the Department of Veterans Affairs, and shelters, the DLF has taught TM for free to 500,000 people.
  7. Stratton Aivalikes, Washington Square News (NYU student newspaper), October 5, 2005 « Lynch tour draws interest at other schools ».
  8. (en) David Lynch, « 'The pleasure of life grows' », The Guardian,‎ (lire en ligne)
  9. a et b William Booth, Washington Post, 2 décembre 2005 : « Yogi Bearer: Dark Films Aside, David Lynch Brims With the Light of Transcendental Meditation ».
  10. The Washington Post, David Lynch’s Guru and His Art, Claire Hoffman, February 7, 2008
  11. Michael Kress, « David Lynch’s Peace Plan », BeliefNet (consulté le 29 novembre 2010)
  12. (en) Témoignage de David Lynch : « Pourquoi je médite ».
  13. David Lynch et Nicolas Richard, Mon histoire vraie (Catching the Big Fish) : Méditation, conscience et créativité, Sonatine, , 156 p. (ISBN 978-2355840098)
  14. (en) Jacqueline Stevens et Patrick Barkham, « And now children, it's time for your yogic flying lesson », The Guardian,‎ (lire en ligne)
  15. (en) Krittivas Mukherjee, « West meets East on guru Mahesh Yogi's funeral pyre », Reuters,‎ (lire en ligne)
    "In life, he revolutionised the lives of millions of people," Lynch told Reuters. "In his passing away he is bringing the West and East together as well. In 20, 50, 500 years there will be millions of people who will know and understand what the Maharishi has done".
  16. (en) « David Lynch to shoot film about TM guru Maharishi Mahesh Yogi in India », Thaindian News,‎ (lire en ligne)}
  17. (en) David Lynch to make film about Beatles guru Maharishi Mahesh Yogi, Nov 18, 2009
  18. (en) « Le stress post-traumatique, cette épidémie silencieuse parmi les jeunes. », David Lynch Foundation,‎ (lire en ligne)
    Le stress traumatique est une réalité chez des millions d'élèves qui grandissent dans un climat de peur, d'intimidation, de violence, et d'abus de drogues. Ce stress les empêche de réaliser leurs objectifs universitaires, et porte atteinte à leur santé physique et mentale.
  19. (en)Meditation Curbs Violence at San Francisco School
  20. (en)San Francisco Schools Transformed by the Power of Meditation
  21. (en)How to Start a Meditation Program in Your School
  22. (en)Mantras Before Math Class - After growing up with Transcendental Meditation as a spiritual practice, the author visits public schools where it’s being used as a simple tool for stress-reduction and well-being
  23. (en) CBS / AP, « David Lynch gives $1M to teach vets meditation », CBS News,‎ (lire en ligne)
  24. (fr)« David Lynch prône la méditation pour les vétérans d'Afghanistan », francetv,‎ (lire en ligne)
  25. (fr)La méditation peut traiter les états de stress post-traumatique - 13 Janv. 2016
  26. (fr)Stress post-traumatique : la méditation pour réduire les symptômes
  27. (en)Armed Forces Foundation | Study Shows Transcendental Meditation Helps Service Members Reduce Psychotropic Medication Use
  28. (en) « Action envers les enfants à risque dans les régions en proie à la violence », David Lynch Foundation,‎ (lire en ligne)
    L'élévation du nombre de victimes du Syndrome de stress post-traumatique chez les enfants est en hausse dans les régions en proie à la violence, notamment : enlèvements, des tirs de snipers, fusillades en milieu scolaire, les accidents de véhicules automobiles, des brûlures graves, la guerre, violence sexuelle et la violence physique, viol ou assassinat d'un parent
  29. (en) [1]
  30. (en) Mike Hogan, « Paul and Ringo Reunite for David Lynch and the Maharishi », Vanity Fair,‎ (lire en ligne)
  31. (en) Jon Blistein, « Paul McCartney, Ringo Starr Set for David Lynch Charity Concert DVD », Rolling Stone,‎ (lire en ligne)
  32. (en) « Paul McCartney, Ringo Starr & More Star in CHANGES BEGIN WITHIN, On DVD 9/1 », Broadway World,‎ (lire en ligne)
  33. (en) Paul McCartney and Ringo Starr Reunite Onstage at New York Benefit
  34. (en) Paul McCartney and Ringo Starr Reunite at Radio City, Jon Pareles, New York Times, 4 avril 2009, Arts Section
  35. « USA: des célébrités promeuvent la méditation contre le stress de la guerre » sur lepoint.fr.
  36. Vidéo Live des différents célébrités intervenant au cours du Gala, et les différentes recherches et expériences concernant la réduction du syndrome post-traumatique par la Méditation transcendantale.
  37. En anglais : Attention Deficit Hyperactivity Disorder, ADHD ou Attention Deficit Disorder, ADD.
  38. (en) « Beyond the Noise: My Transcendental Meditation Journey », David Lynch Foundation Television,‎ (lire en ligne)
  39. Voir sur IMDB.
  40. Tim Grierson, « Duran Duran, Flaming Lips Play Surreal 'Music of David Lynch' Tribute - Artists from Sky Ferreira to Moby offer electric interpretations of the director's soundtracks », Rolling Stone magazine, (consulté le 9 avril 2015)
  41. (en) Kory Grow, « Katy Perry, Sting Stun at David Lynch's Meditation Benefit Concert - Jerry Seinfeld, Angelique Kidjo, Jim James and others also perform and explain relaxation technique's importance to them at New York's Carnegie Hall », sur https://www.rollingstone.com/music, Rollingstone Magazine, (consulté le 13 novembre 2015)
  42. (en) USA Col. Brian Rees (ret.), MD, MPH, David O'Connell, PhD, and David Leffler, PhD, « Use a treatment for PTSD that actually works », thehill.com (congress-blog), (consulté le 8 décembre 2015)
  43. a et b « Why David Lynch Should Learn German », sur le Time, 15 novembre 2007.
  44. (en)« Oui, mais malheureusement il n'a pas réussi parce qu'il n'avait pas la bonne technique »
  45. « Lynch et ses mauvaises fréquentations », sur Les Inrocks, le 13 décembre 2007.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :