Foire des Rameaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Foire des Rameaux 2010

La foire des Rameaux est une fête foraine qui se déroule chaque année à Grenoble et débute toujours le samedi des Rameaux.

Histoire[modifier | modifier le code]

Foire des Rameaux au début du XXe siècle.

La foire, officialisée par le conseil de la ville en 1780, se déroulait d'abord dans le Jardin de ville ou sur la toute nouvelle place de la Bastille (actuelle place Hubert Dubedout) ainsi que le long du cours Saint-André, actuel cours Jean-Jaurès.

De 1905 à 1934[1], la foire se déroulait sur la place Saint-Bruno et avait perdu quelque peu de son attrait en arrivant à cet endroit car en ce début de XXe siècle, le quartier Saint-Bruno était encore bien nouveau et n'attirait guère les Grenoblois bourgeois.

En 1891, un drame survient lors du déroulement de la foire, la jeune dompteuse de fauves Augusta Gandolfo est dévorée par une lionne. La population émue se cotise pour aider les forains à payer une sépulture au cimetière Saint-Roch de Grenoble. La lionne Lydie qui ornait la tombe à l'origine a été volée depuis cette époque, mais la tombe est toujours fleurie[2].

La ligne E du Tram
L'esplanade après les travaux

C'est en 1934, que la foire des Rameaux prend place pour la première fois sur l'esplanade de la porte de France. En 2010, le conseil municipal dirigé par Michel Destot envisage le déplacement de la foire sur un autre site, situé près du quartier de la Villeneuve, entraînant un désaccord avec les forains[3]. À la suite des élections municipales de 2014, le nouveau conseil municipal présidé par Éric Piolle s'était engagé lors de la campagne électorale de garder le site de l'esplanade. Afin de confirmer ce fait, le nouveau maire participe à l'ouverture de la 80e édition, le [4].

En 2014, la largeur de l'esplanade est réduite, afin de permettre le passage de la ligne E du tramway et par la même la largeur de la Foire des Rameaux. Celle-ci perd par la même occasion la place de nombreuses nouveautés. La 85e édition s'est déroulée du au [5].

Notoriété[modifier | modifier le code]

Michel Rabbat, vice-président du syndicat national des industriels forains, la Foire est « par sa taille et sa renommée, [...] est la troisième de France, après la foire du Trône à Paris et la foire de Nancy. »[6].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Claude Muller, Heurs et malheurs du Dauphiné, p. 342.
  2. Tombe située carré 5, rang 13, concession 2832 du cimetière Saint-Roch.
  3. Site ledauphine.com article "La colère des forains", consulté le 20 aôut 2019
  4. Site ades-grenoble, page "La Foire des Rameaux et l’Esplanade", consulté le 20 août 2019
  5. Site ledauphine.com, article "La 85e Foire des Rameaux ouvrira samedi à Grenoble", consulté le 20 août 2019
  6. Site france3-regions.francetvinfo.fr Article et vidéo "Se faire peur avec « Gravity » à la Foire des Rameaux de Grenoble", consulté le 20 août 2019

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Claude Muller, Heurs et malheurs du Dauphiné, Éditions de Borée, Clermont-Ferrand, 2000, (ISBN 2-84494-027-7)

Liens externes[modifier | modifier le code]