Flynn Maria Bergmann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bergmann.
Flynn Maria Bergmann
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Nationalité
Activités

Flynn Maria Bergmann, né en 1969 à Lausanne, est un poète, sculpteur et plasticien vaudois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formé aux arts visuels aux États-Unis, Flynn Maria Bergmann est l'auteur d'un travail poétique mêlant notations quotidiennes[1], blason érotique[2] et graffiti. Fortement marqué par son séjour américain[3], et par des écrivains et artistes tels que Charles Bukowski ou Jean-Michel Basquiat, il présente ce travail sous la forme d'installations, de collages de grands formats, de recueils poétiques et de livres d'artiste. Il enseigne à l'École d'art du Valais en Suisse.

Il est l’auteur entre autres d’un livre d’artiste paru chez art&fiction en 2007 intitulé Ashland Chicago, de Fleur bleue paru chez Navarino Éditions en 2008, et de Fiasco FM paru en 2013 chez art&fiction.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

Livres d'artistes[modifier | modifier le code]

Anthologies[modifier | modifier le code]

  • Poésie et travail : Une anthologie de poésies sur le travail et les métiers, (avec Alexander Bergmann), Éditions ESKA, 2006, (ISBN 978-2-74720-946-5)

Textes en revue et ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

Personnelles (sélection)[modifier | modifier le code]

  • 2007 Return to sender, une exposition organisée par le collectif donald, Lausanne
  • 2008 Les enveloppes, (avec François Weidmann), Galerie Davel 14, Cully
  • 2011 Try to remember to forget, Espace Abstract, Lausanne
  • 2013 Sans titre (avec Delphine Sandoz ), Galerie ESF, Lausanne

Collectives (sélection)[modifier | modifier le code]

  • 2009 Rarissima : manuscrits et livres précieux de la BCU, Bibliothèque cantonale et universitaire, Lausanne
  • 2010 Mode de vie, Halle nord, Genève
  • 2011 Livres d'artistes, Maison Visinand, Montreux

Références[modifier | modifier le code]

  1. «Sa fille, un ami décédé, des femmes croisées, des auteurs qui l'accompagnent : Flynn Maria Bergmann restitue ce qu'il étreint (qui l'étreint) au quotidien. Sans arrière-pensée. Écrire comme on collectionne les moments importants, insignifiants, d'une trajectoire d'homme.», Le culturactif
  2. Son courant électrique est foudroyant d’érotisme. Ses summums d’excitation sont fantasques, font carnaval de sons et de couleurs. Sa violence est un concentré de douceur et de tendresse. (…)», Ritta Baddoura, in L’Orient Littéraire, mars 2009
  3. «Quelques pas dans la conquête de l’Amérique par Saint Flynn Maria : Scott Fitzgerald (pour l’élégance éthylico-clinique) ; the Black Flags (Hubert Selby Jr. n’est pas loin) ; Charles Bukowsky (évidemment)», Notice de l'éditeur

Liens externes[modifier | modifier le code]