Flying Colors

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Flying Colors
Description de cette image, également commentée ci-après
Flying Colors en 2012.
Informations générales
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Rock progressif
Années actives Depuis 2012
Labels Mascot Label Records
Site officiel www.flyingcolorsmusic.com
Composition du groupe
Membres Casey McPherson
Mike Portnoy
Dave LaRue
Neal Morse
Steve Morse

Flying Colors est un supergroupe de rock progressif américain. Il est composé de Mike Portnoy, Dave LaRue, Casey McPherson, Neal Morse et Steve Morse sur une idée de Bill Evans, et actif depuis 2012[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

En 2008, Evans décide de former un groupe accessible à tout public[2]. Son idée tenait d'utiliser la complexité du chanteur pop, laisser les morceaux courts, et user de l'humour[3],[4],[5].

Evans fait la rencontre de Neal Morse (artiste solo, Spock's Beard, Transatlantic), Dave LaRue (Dixie Dregs, Steve Morse Band, Joe Satriani, Steve Vai), Steve Morse (Steve Morse Band, Dixie Dregs, Deep Purple, Kansas), Mike Portnoy (Dream Theater, Transatlantic), et du producteur Peter Collins (RUSH, Bon Jovi) pour former un groupe[6].

Evans ne parvient pas à trouver un chanteur et auteur-compositeur à ses attentes, parmi plus de 100 candidats[7]. Mike Portnoy lui suggère Casey McPherson[8] qui, à cette période, avait signé avec Hollywood Records (Miley Cyrus, Jonas Brothers, Jesse McCartney). Le groupe de McPherson, Alpha Rev, publiera l'album New Morning qui passera 17 semaines au Billboard Top-10[9]. Contrairement à la majeure partie des artistes de Hollywood Records, Casey écrit et joue multiples instruments sur ses albums[10].

Evans fait aussi la rencontre de deux invités : Brian Wilson et Kerry Livgren (Kansas). Tous les eux acceptent de se joindre à lui ; mais à cause de problèmes d'emplois du temps et de santé, les collaborations ne prennent pas place[11].

Flying Colors[modifier | modifier le code]

Avant l'écriture, Neal et Steve se rencontrent et explorent une possible chimie musicale commune. De cette session viennent Blue Ocean et Infinite Fire. Le groupe, Evans, et Collins se voient pendant neuf jours chez Neal et se connectent en studio en janvier 2011. Evans demandera à Neal Morse et à l'ingénieur-son Guidroz d'enregistrer et mixer les sessions. Collins et Portnoy aideront à compiler les morceaux et idées[12].

Portnoy reste au studio de Morse après le départ du reste du groupe, et enregistre un dernier morceau de batterie pour l'album. Plusieurs des membres se rencontrent au moins deux fois au studio de Neal pour enregistrer les morceaux vocaux. Puis, Collins les morceaux sur lesquels travailler aux côtés de Guidroz. Portnoy, Evans, et Guidroz iront ensuite aux Electric Lady Studios pour mixer l'album avec Michael Brauer[13].

À la fin 2012, le groupe tourne aux États-Unis et en Europe. Ils jouent deux concerts aux États-Unis, et le reste de la tournée en Europe. Avec un album studio, le groupe ajoute des reprises de morceaux : Odyssey (Dixie Dregs), Repentance (Dream Theater), et June (Spock's Beard). Mike Portnoy choisit l'ordre des chansons qui change souvent en fonction des concerts.

Live in Europe[modifier | modifier le code]

Flying Colors enregistre son concert de Tilburg, publié sous formats Blu-Ray/DVD. L'endroit est un coup de cœur de Neal Morse et Mike Portnoy. Yenz Nyholm (Transatlantic et Marillion) viendra faire les lumières, après avoir répété avec une vidéo pour l'iPad. Le concert est enregistré et édité par Bernhard Baran[14] et son équipe, qui a aussi enregistré des concerts de Transatlantic. Publié en Europe, le Blu-ray/DVD débute 1er des classements français[15]. Il est mixé par Jerry Guidroz[16].

Après le concert, le public décide de ne pas partir et en redemande. Les membres sont pris de court ; Neal Morse était déjà dans leur bus, prêt à se coucher. Le groupe joue une version de Space Trucking de Deep Purple. Neal, Casey et Mike se mettent au chant. Une version vinyle de l'album inclut Space Trucking comme version cachée[17]. Des vidéos live sont publiées par Mascot Label Group : Odyssey[18], The Storm[19] et All Falls Down'.

Live in Europe comprend deux autres morceaux bonus, mixés par Evans, pris pendant leurs concerts à Hambourg, en Allemagne. Plusieurs employés de Steinberg, dont le directeur de marketing Frank Simmerlein, ont utilisé le système de capture Nuendo de Steinberg pour capturer ces concert[20]. Love is What I'm Waiting for est publié par Mascot Label Group comme morceau bonus lors des pré-commandes ; Blue Ocean est publié uniquement sur iTunes. Un documentaire, First Flight, raconte les expériences du groupe pendant les tournées[12].

Second Nature[modifier | modifier le code]

Pour le deuxième album de Flying Color, le groupe écrit et enregistre brièvement entre 4 concerts et en 18 mois. Dis discussions se font par Skype et des enregistrements se font individuellement. Pour un meilleur rendement, Evans partage les derniers fichiers audio sur Google Drive et remixe l'album à chaque fois qu'il reçoit de nouveaux fichiers[21]. Tous se retrouvent enthousiaste concernant la collaboration avec Peter Collins sur le premier album. Le groupe choisit d'auto-produire Second Nature[22].

Les morceaux de Second Nature sont généralement plus longs et plus travaillés que ceux de Flying Colors[23]. Flying Colors y étend par ailleurs sa palette instrumentale. Sur quatre morceaux, ils utilisent du violon et des violoncelles joués par Chris Carmichael et Shane Borth Second Nature est publié en septembrer 2014. Il reçoit plusieurs accolades dont deux nominations aux Prog Awards : dans les catégories album de l'année, et groupe de l'année[24].

Second Flight: Live at the Z7[modifier | modifier le code]

L'album live Second Flight: Live at the Z7 est publié le 29 septembre 2014, et enregistré pendant leur tournée cette même année. Bernhard Baran l'enregistrera encore fois avec son équipe, à l'aide de 24 caméras[25]. Pour la sortie de l'album, le groupe tente d'explorer de nouvelles technologies. Un élément permet à l'auditeur/spectateur d'écouter ou de regarder respectivement les concerts[26], et l'autre permet de regarder les concerts en son surround.

Un autre élément concerne une nouvelle technique, l'Harmonic Phrase Analysis[27] qui permet de « réduire les défauts associés aux enregistrements lives[28]. » L'ingénieur-son Rich Mouser passera 34 jours à créer quatre pistes séparées et dix masterings séparés. Les critiques louent la qualité sonore[29],[30].

Membres[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Albums live[modifier | modifier le code]

  • 2013 : Live in Europe
  • 2015 : Second Flight: Live at the Z7

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. interview de Mike Portnoy (Mars 2012)
  2. « Flying Colors To Release 'Second Nature' In September - Blabbermouth.net », BLABBERMOUTH.NET
  3. « Announcing Second Flight: Live at the Z7 | Flying Colors », sur Flying Colors (consulté le 15 novembre 2015)
  4. « The Making of Flying Colors | Flying Colors », sur Flying Colors (consulté le 15 novembre 2015)
  5. « Kayla Joins the 4K Video Club | Flying Colors », sur Flying Colors (consulté le 15 novembre 2015)
  6. (en) « Mike Portnoy on Flying Colors' Debut Album: 'The Diversity Element Is Pretty Crazy' - Blabbermouth.net », BLABBERMOUTH.NET
  7. « Flying Colors Feat. Mike Portnoy, Steve Morse: 'Bombs Away' Performance Clip From 'Second Flight' Dvd - Blabbermouth.net », BLABBERMOUTH.NET
  8. « Review: "Flying Colors: Flying Colors" – Sea of Tranquility – The Web Destination for Progressive Music! », seaoftranquility.org
  9. « Flying Colors: 'Second Nature' Album Samples - Blabbermouth.net », BLABBERMOUTH.NET
  10. « New Morning », AllMusic
  11. (en) « FLYING COLORS », Progarchives.com
  12. a et b (en) « Flying Colors Announces Tour Documentary 'First Flight' - Blabbermouth.net », BLABBERMOUTH.NET.
  13. (en) « Flying Colors », AllMusic
  14. (en) « Bernhard Baran | Credits », AllMusic (consulté le 11 décembre 2015)
  15. « Live in Europe Reaches #1 », Flying Colors
  16. « Exclusive: Flying Colors, Featuring Mike Portnoy, Premiere "All Falls Down" Music Video from ‘Live in Europe’ DVD », revolvermag.com
  17. (en) « Flying Colors – Live in Europe (Vinyl) », mascotlabelgroup.com
  18. (en) « Flying Colors: 'Odyssey' Performance Clip From 'Live In Europe' Posted Online - Blabbermouth.net », BLABBERMOUTH.NET
  19. (en) « Flying Colors: 'The Storm' Performance Clip From 'Live In Europe' Posted Online », sur Blabbermouth.net, (consulté le 11 décembre 2015)
  20. (en) Steinberg Media Technologies GmbH, « Nuendo Live », sur Steinberg.net (consulté le 11 décembre 2015)
  21. (en) « Flying Colors (Casey McPherson) », Noisefull
  22. (en) « Flying Colors – Second Nature », I Heart Guitar
  23. (en) « Flying Colors stream Second Nature in full », TeamRock
  24. (en) « Progressive Music Awards 2015: Nominations Announced! », TeamRock.
  25. (en) « Flying Colors – "Second Flight: Live at the Z7" », The PROG Mind
  26. (en) Ant May, « Flying Colors – Second flight: live at the Z7 – PlanetMosh », PlanetMosh
  27. (en) Claudia Duarte, « CD/DVD Review : Flying Colors – Second Flight: Live At The Z7 (Switzerland) », Midlands Metalheads
  28. (en) « Flying Colors will be releasing the electrifying 'Second Flight: Live At The Z7’ on 13th November on 4K UltraHD », PlanetMosh
  29. (en) « FLYING COLORS 'SECOND FLIGHT': LIVE AT THE Z7 – CD & DVD REVIEW – All About The Rock », All About The Rock
  30. (en) Bert Saraco, « Flying Colors – Second Flight: Live at The Z7 (Saraco) – The Phantom Tollbooth – The Phantom Tollbooth », phantomtollbooth.org

Liens externes[modifier | modifier le code]