Fluorure de plomb(II)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Fluorure de plomb(II)
Image illustrative de l’article Fluorure de plomb(II)
Maille cristalline du fluorure de plomb(II)
__ Pb2+       __ F
Identification
No CAS 7783-46-2
No ECHA 100.029.089
No CE 231-998-8
No RTECS OG1225000
PubChem 24549
SMILES
InChI
Apparence poudre cristallisée blanche inodore[1]
Propriétés chimiques
Formule brute F2PbPbF2
Masse molaire[2] 245,2 ± 0,1 g/mol
F 15,5 %, Pb 84,51 %,
Propriétés physiques
fusion 855 °C[1]
ébullition 1 290 °C[1]
Solubilité 0,64 g·L-1[1] à 20 °C
Masse volumique 8,445 g·cm-3[1] à 20 °C
Précautions
SGH[1]
SGH07 : Toxique, irritant, sensibilisant, narcotiqueSGH08 : Sensibilisant, mutagène, cancérogène, reprotoxiqueSGH09 : Danger pour le milieu aquatique
Danger
H302, H332, H360Df, H373, H410, P260, P261, P281, P304+P340, P405, P501,
Transport[1]
60
   2291   

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le fluorure de plomb(II) est un composé chimique de formule PbF2. C'est un solide incolore, inodore, ininflammable et très peu soluble dans l'eau. Sa solubilité croît en présence d'acide nitrique HNO3 ou d'ions nitrate NO3. Il cristallise selon deux formes différentes : une forme α orthorhombique de type chlorure de plomb, qui prend une forme β cubique de type fluorine au-dessus de 316 °C[3].

Il peut être obtenu de plusieurs façons. L'une d'entre elles consiste à traiter de l'hydroxyde de plomb(II) Pb(OH)2 ou des sels de plomb (comme le carbonate de plomb(II) PbCO3) par le fluorure d'hydrogène HF[3] :

Pb(OH)2 + 2 HF ⟶ PbF2 + 2 H2O ;
PbCO3 + 2 HF ⟶ PbF2 + H2O + CO2.

La réaction du fluorure de potassium KF avec une solution de nitrate de plomb(II) Pb(NO3)2 est également possible :

2 KF + Pb(NO3)2 ⟶ PbF2 + 2 KNO3.

Le fluorure de plomb(II) est utilisé pour réaliser des verres à bas point de fusion, l'enduction de miroirs à infrarouge, ou comme catalyseur pour la production de picoline.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f et g « Fiche du composé Lead(II) fluoride, Puratronic®, 99.997% (metals basis)  », sur Alfa Aesar (consulté le 13 juin 2018).
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. a et b (de) Georg Brauer, Handbuch Der Präparativen Anorganischen Chemie, vol. I, p. 232. (ISBN 3-432-02328-6)