Fluorure de mercure(I)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Fluorure de mercure(I)
Image illustrative de l’article Fluorure de mercure(I)
Maille cristalline du fluorure de mercure(I)
__ Hg+     __ F
Identification
No CAS 13967-25-4
No ECHA 100.034.302
No EC 237-747-9
PubChem 4084556
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute F2Hg2
Masse molaire[1] 439,18 ± 0,04 g/mol
F 8,65 %, Hg 91,35 %,
Propriétés physiques
fusion 570 °C[2]
Masse volumique 8,73 g·cm-3[2]
Précautions
SGH[2]
SGH06 : ToxiqueSGH08 : Sensibilisant, mutagène, cancérogène, reprotoxiqueSGH09 : Danger pour le milieu aquatique
Danger
H300, H310, H330, H373, H410, P260, P320, P361, P301+P310, P405, P501,
Transport[2]
-
   2025   

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le fluorure de mercure(I), ou fluorure mercureux, est un composé chimique de formule Hg2F2. Il s'agit d'un solide jaune à cristaux cubiques, qui vire au noir lorsqu'il est exposé à la lumière[3]. La molécule Hg2F2 est linéaire, à l'instar des autres composés mercureux de la forme X–Hg–Hg–X. La liaison Hg–Hg a ici une longueur de 251 pm (contre 300 pm dans le mercure métallique) tandis que les liaisons Hg–F ont une longueur de 214 pm, avec quatre autres atomes de fluor à 272 pm[4]. La géométrie de coordination des atomes de mercure est ainsi un octaèdre déformé. Le composé est souvent écrit sous la forme Hg22+2F[5].

Le fluorure de mercure(I) est préparé à partir de carbonate de mercure(I) Hg2CO3 et d'acide fluorhydrique HF :

Hg2CO3 + 2 HF → Hg2F2 + CO2 + H2O.

En présence d'eau, le fluorure de mercure(I) s'hydrolyse en mercure métallique, oxyde de mercure(II) HgO et acide fluorhydrique HF(aq)[3] :

Hg2F2 + H2OHg + HgO + 2 HF(aq).

Le fluorure de mercure(I) peut être utilisé pour convertir un halogénure d'alkyle en fluorure d'alkyle[6] :

2 R-X + Hg2F2 → 2 R-F + Hg2X2
X = Cl, Br, I.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. a, b, c et d « Fiche du composé Mercury(I) fluoride, 97+%  », sur Alfa Aesar (consulté le 5 juin 2018).
  3. a et b (en) Dale L. Perry et Sidney L. Phillips, Handbook of Inorganic Compounds, CRC Press, 1995, p. 256. (ISBN 0-8493-8671-3)
  4. (en) A. F. Wells, Structural Inorganic Chemistry, Oxford Science Publications, 5e édition, 1984. (ISBN 0-19-855370-6)
  5. (en) F. Albert Cotton, Geoffrey Wilkinson, Carlos A. Murillo et Manfred Bochmann, Advanced Inorganic Chemistry, Wiley-Interscience, 6e édition, New York, 1999. (ISBN 0-471-19957-5)
  6. (en) Hans Beyer, Wolfgang Walter et Douglas Lloyd, Organic Chemistry, Horwood Publishing, 1997, p. 136. (ISBN 1-898563-37-3)