Flotte du Pacifique (Russie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Insigne de la Flotte du Pacifique russe.
Les cuirassés Petropavlosk, Sebastopol et Poltava en 1904.
Revue navale célébrant le 275e anniversaire de la flotte du Pacifique, le .

La Flotte du Pacifique (en russe : Тихоокеанский флот, Tikhookeanski flot) est une flotte faisant partie de la Marine russe, et durant l’existence de l'URSS de la marine soviétique, stationnée dans l'océan Pacifique, aux frontières de l'Extrême-Orient russe.

Historique[modifier | modifier le code]

Un PT-76 débarquant d'un navire de la classe Ropucha de la flotte du Pacifique en 1992. Notons le drapeau de l’ère soviétique à la proue du bâtiment.

En 1731, l'empire russe crée la flottille militaire d'Okhotsk, première unité navale russe dans l'océan Pacifique.

Durant la guerre russo-japonaise, elle est détruite par la marine impériale japonaise à travers deux batailles : la Bataille de Port-Arthur le 8 février 1904 puis la Bataille navale de Tsushima, où l'escadre russe de la Baltique cherchant à atteindre Vladivostok fut détruite en quelques heures (27-28 mai 1905).

Durant la Seconde Guerre mondiale, il y a eu des transferts de moyens vers l'ouest à la suite de l'opération Barbarossa dont 3 destroyers, 5 sous-marins et 140 000 marins devenus fantassins et formant, entre autres, la 1re armée de choc.

En août 1945, lors de l'invasion soviétique de la Mandchourie, elle comprenait :

Flotte en 2022[modifier | modifier le code]

Le croiseur Varyag dans le golfe de Bengale en 2020.
Le K-150 Tomsk à Base navale de Vilioutchinsk en 2015.
La corvette 335 «Громкий» en 2021.
Principaux navires de surface actifs de la flotte russe du Pacifique
# Type Nom Classe Année
011 Croiseur Varyag Classe Slava 1983
543 Destroyer Marechal Chapochnikov Classe Oudaloï 1985
564 Destroyer Amiral Tribouts Classe Oudaloï 1985
572 Destroyer Amiral Vinogradov Classe Oudaloï 1988
548 Destroyer Amiral Panteleïev Classe Oudaloï 1991
715 Destroyer Bystry (en) Classe Sovremenny 1989
333 Corvette Sovershennyy (en) Classe Steregouchtchi 2017
335 Corvette Gromky (en) Classe Steregouchtchi 2018
339 Corvette Héros de la fédération de Russie Aldar Tsydenzhapov (en) Classe Steregouchtchi 2020
337 Corvette Gremyashchiy (en) Classe Gremyashchiy 2020
Sous-marins actifs de la flotte russe du Pacifique
# Type Nom Classe Année
К-550 SNLE Alexandre Nevsky Boreï 2012
К-551 SNLE Vladimir Monomakh (en) Boreï 2014
К-551 SNLE Knyaz Oleg Boreï 2020
К-496 SNLE Riazan Delta III 1979
K-223 SNLE Podolsk Delta III 1980
K-433 SNLE Saint-Georges le Victorieux Delta III 1981
K-573 SSGN Novossibirsk Iassen 2021
K-150 SSGN Tomsk Oscar II 1991
K-456 SSGN Vilioutchinsk Oscar II 1991
K-186 SSGN Omsk Oscar II 1993
K-331 SNA Magadan (en) Akula I 1990
K-419 SNA Kouzbass (en) Akula I 1992
K-295 SNA Samara (en) Akula I 1995
B-260 SNA Chita Kilo 1981
B-394 SNA Nourlat Kilo 1988
B-445 SNA Saint-Nicolas le Merveilleux Kilo 1988
B-464 SNA Ust-Kamtchatka Kilo 1990
B-494 SNA Ust-Bolcheretsk Kilo 1990
B-187 SNA Komsomolsk-sur-Amour Kilo 1991
B-190 SNA Krasnokamensk Kilo 1993
B-345 SNA Mogotcha Kilo 1994
B-274 SNA Petropavlovsk-Kamtchatski Kilo (projet 636.3) 2019
B-603 SNA Volkhov Kilo (projet 636.3) 2020
B-602 SNA Magadan Kilo (projet 636.3) 2021

Bases de la flotte[modifier | modifier le code]

La base principale de cette flotte est située à Vladivostok et un certain nombre d'autres bases de cette flotte se trouvent aux alentours de cette ville. Un autre important site est la base navale de Vilioutchinsk dans la péninsule du Kamtchatka qui est l'une des deux en 2014 où stationnent les sous-marins nucléaires lanceurs d'engins.

Durant l'ère soviétique, la Flotte du Pacifique était également responsable de l'administration et de la direction opérationnelle des unités russes dans l'océan Indien. L'escadre soviétique dans l'océan Indien (RIM) était basée dans des installations portuaires à Aden au Yémen.

Commandants[modifier | modifier le code]

  • Sergueï Avakyants (août 2010 à avril 2023) [1]
  • Viktor Liina (depuis avril 2023) [1]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Putin ousts Russia’s Pacific Fleet commander after ‘surprise inspection’ », sur New York Post, (consulté le )

Articles connexes[modifier | modifier le code]