Florence Loiret-Caille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Florence Loiret)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Florence Loiret Caille
Description de cette image, également commentée ci-après
Florence Loiret Caille en 2016 au festival du film de Cabourg.
Surnom Florence Loiret Caille
Naissance (45 ans)
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Actrice
Films notables La Dame de trèfle
Je l'aimais
Queen of Montreuil
Séries notables Le Bureau des légendes

Florence Loiret Caille ou Florence Loiret, née le [1], est une actrice française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille d'un géologue pétrolier et d'une professeure de français[2], Florence Loiret-Caille passe son enfance en Indonésie. Son vrai patronyme est "Loiret", mais elle ajoute à son nom "Caille", le nom de sa grand-mère maternelle originaire du Berry, où elle passe ses vacances d'été quand elle revient d’Indonésie[3].

A la fin de son adolescence, de retour en France, elle prend des cours d'art dramatique au conservatoire national de Saint-Germain-en-Laye. Un stage, en 1995, au Théâtre du Soleil,avec Ariane Mnouchkine comme professeur, et l’ambiance chaleureuse de la troupe de théâtre la convainc de devenir comédienne[4]. Elle fait sa première apparition au cinéma en 1996 dans Seule, court métrage signé par un réalisateur prometteur, Érick Zonca[4]. On l'aperçoit bientôt chez Martine Dugowson, Benoît Jacquot[5] ou Michael Haneke[5] (Code inconnu et plus tard Le Temps du loup).

En 2000 elle incarne Agnès dans la saison 4 de la série Une famille formidable. Son rôle sera repris par l'actrice Anne Azoulay dans la saison suivante. Toutes deux se retrouveront en 2018 dans la série Le Bureau des légendes.

En 2001, elle incarne l'employée d'hôtel qui se fait dévorer par Vincent Gallo dans le dérangeant Trouble Every Day de Claire Denis, une réalisatrice qu'elle retrouvera à plusieurs reprises[5]. Au même moment, une complicité se noue avec le jeune réalisateur Jérôme Bonnell, qui lui offre un rôle important dans Le Chignon d'Olga (2002). Pour lui, elle interprète le rôle d'une prostituée dans J'attends quelqu'un (2006) avant d'être l'héroïne de La Dame de trèfle (2009).

L'actrice, de plus en plus sollicitée, incarne la serveuse dont s'éprend Jamel Debbouze dans Parlez-moi de la pluie, une prestation très remarquée[5]. Après avoir été la narratrice d'Une aventure devant la caméra de Xavier Giannoli (2005), elle écoute le récit de Daniel Auteuil dans Je l'aimais de Zabou Breitman (2009). A la télévision, elle est Marie-Jeanne, agent de la DGSE et un des personnages centraux des cinq saisons de la série Le Bureau des légendes. Elle est choisie par Sólveig Anspach pour tenir le rôle principal d'Agathe dans Queen of Montreuil en 2013 et L'Effet aquatique en 2015[6].

En janvier 2017, elle fait partie du jury présidé par Jean-Paul Rouve lors du 24e Festival international du film fantastique de Gérardmer. Dans une interview au magazine Télérama, elle analyse son rôle de Marie-Jeanne dans Le Bureau des Légendes du réalisateur Eric Rochant. Elle déclare qu'elle a « peur de tout dans la vie », mais que « le rôle de Marie-Jeanne [lui] offre la possibilité de jouer la puissance, l’autorité »[3].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Radio[modifier | modifier le code]

  • 2008 : Clara Immerwahr dans Farben de Mathieu Bertholet, réalisation : Marguerite Gateau, France Culture
  • 2013 : Eponine dans Les Misérables de Victor Hugo, adaptation : Hélène Bleskine, réalisation : François Christophe, France Culture

Nomination[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice d'autorité personne sur le site du catalogue général de la BnF.
  2. « Florence Loiret Caille : Faire le métier d’actrice me permet d’avancer masquée dans la vie », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  3. a et b Guillemette Odicino, « Interview de Florence Loiret Caille, “On manque d’acteurs sauvages qui se foutent de leur image” », Télérama,‎ (lire en ligne).
  4. a et b « Florence Loiret-Caille », sur Première
  5. a b c et d Jean-Luc Douin, « Florence Loiret-Caille en quête d'une Indonésie perdue », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  6. Alain Spira, « Florence Loiret-Caille: un caractère bien trempé », Paris Match,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :