Florence Doléac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Florence Doléac
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Nationalité
Activité
Formation

Florence Doléac, née le à Toulouse, est une artiste et designeuse française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Florence Doléac obtient en 1991 un BTS d'expression visuelle à Toulouse, est diplômée en 1994 de l'ENSCI à Paris et devient membre du groupe Radi Designers. Elle cofonde en 1997 la société Radi Designers à Paris. Elle quittera le groupe en 2003 pour se lancer dans une carrière solo.

Depuis 2003, Florence Doléac poursuit ses projets seule. Tout en enseignant à l’ENSAD à Paris et à l’ECAL à Lausanne, elle répond à des commandes et produit des expositions en galeries ; elle est représentée par les galeries d’art Aline Vidal et de design Toolsgalerie de 2002 à 2008 et par la galerie d'art Jousse-Entreprise depuis 2006.

C’est justement dans cet espace interstitiel dans lequel le design dialogue avec l’art et où ses modalités de présentation et de production oscillent entre un dispositif marchand et institutionnel que Florence Doléac inscrit son travail. La revendication de cette position peu commune lui confère une identité particulière. En effet, non seulement Florence Doléac met en jeu une tension entre la production et l’exposition, avec des réponses pleines d’humour et de poésie, mais elle déploie en plus un questionnement sur la fonction et son pendant : l’inutilité.

Œuvres : une critique de la fonction dans l'univers domestique[modifier | modifier le code]

Les travaux de Florence Doléac se situent souvent dans l'univers domestique. Autre caractéristique qui définit son travail : l'humour. Chacun des titres de ses œuvres joue sur le jeu de mot et l'humour. Parmi ces œuvres : l'étendoile d'araignée (2007) qui représente un étendoir à linge en forme de toile d'araignée où une paire de chaussettes est accrochée, ici le mot étendoile mixe les mots « toile » (comme la toile d'araignée) et « étendoir » ; le tapis de société (2001) où un tapis est à la fois tapis et jeu de société ou bien tu ronfles moi non plus (2004) d'où le titre fait directement référence à la célèbre chanson de Gainsbourg Je t'aime… moi non plus et qui représente un « caisson de survie anti-ronflement ».

Expositions[modifier | modifier le code]

Expositions personnelles[modifier | modifier le code]

  • 2003, Divagations, Villa Noailles, Hyères
  • 2004, Flogistiques, Galerie Aline Vidal, Paris
    • Expositions, Toolsgaleries
  • 2006, Tac tic, Mudac, Lausanne, Suisse
    • Exposition, dans la boutique OWN, Bruxelles, Belgique
  • 2007, Intérieur pour animal à deux pattes, Galerie Jousse Entreprise, Paris
    • Floating Minds, Frac Aquitaine, Bordeaux
  • 2008, Once Upon a Time, poignée de porte, Galerie des multiples, Paris
  • 2009, The garbage saloon, un hommage à Michel Houellebecq pour le projet ‘Design & Littérature, une liaison inspirée’ par Esther Henwood, galerie Jousse Entreprise (avril)
  • 2011, Pom Pom Dust, galerie Jousse-entreprise, Paris (janvier-février)

Expositions collectives[modifier | modifier le code]

  • 2002, Le feutre en Asie Centrale, Académie des sciences d’Almety, Kazakhstan
    • Cuisine & Dépendances, Galerie Aline Vidal, Paris
    • Botte-cul, Centre culturel Suisse, Milan / Les designers sur la chaise à traire, Musée de design et d’arts appliqués contemporains, MUDAC, Lausanne / Melk krukjes van internationale ontwerpers, Galerie Binnen, Amsterdam
    • Off Scale, Morozo, 50 designers per 50 progetti, « Peau d’Housse » avec Gaspard Yurkievich, Milan
    • Singuliers Voyages, « Le jeu bénit », installation dans la chapelle du château de Chamarande, Essonne
  • 2003, Hyères-Vallauris, Villa Noailles, Hyères
  • 2004, La Baguette du Chef d’orchestre, ECAL, Milan
  • 2005, Cité internationale des arts, exposition du tapis Vague à l’âme, Paris
    • Ça en jette, exposition du tapis Vague à l’âme, galerie Aline Vidal, Paris
  • 2006, Sciences Fictions, galerie Aline Vidal, Paris
    • Le Gèant vert, avec François Curlet, Chapelle du Génêteil, Château-Gontier
    • Clarisse Larousse : Le sens de la vie, Galerie des galeries, Paris
    • Propositions lumineuses, Galerie Alain Gutharc, Paris
    • Do You Moule à merveille ? Muset Calbet, Grisolles
    • All Over, « Pop corn », sur une invitation de Matt Sindall, Paris
    • Drôles de dames, Institut culturel français d’Ismir, Turquie
    • Undisciplined, Biennale de Céramique d’Art Contemporaion, Abisola, Italie
  • 2007, Mimetic : dans les communs du Château de Tanlay, le Centre d’art de l’Yonne
    • Céramique d’Abisola : triennale de Milan
    • Parcours St Germain, sweet art, « Bouche bleue », avec Jean-Pierre Vigato, chez Diane von Fürstenberg, Paris
    • L’Art de la sièste : « Sièste collective », parc de Champagne de Reims
    • La Crise du Logement : galerie Dominique Fiat, Paris
  • 2008, Des Constructeurs éclectiques 1 & 2 : Floating Minds II + Naufragés sur lit de moquette, CRAC Languedoc Roussillon, Sète
  • 2009, Le songe d’une nuit d’hivers, « Naufragés sur lit de moquette », Galerie Jousse-entreprise
  • 2012, The Way Things Are, Locks Gallery, Philadelphie
    • Francia disenea hoy, Dimad, Espagne,
    • Just what is it that Makes Today's Homes so Different, so Appealing?, Richard Hamilton, galerie Aliceday / Bruxelles,
  • 2013, De chair et d'os, Dans le cadre du cycle EXPO3, avec Eric Croes & David de Tcharner, Exposition proposée par le Centre culturel régional du Centre, au musée Ianchelevici, à La Louvière, Belgique
    • Anatomie du désir : avec Pierre Hardy et Marloes ten Bhomer, Genève, Suisse

Collection publique[modifier | modifier le code]

  • 2003, FMAC, Fonds municipal d'art contemporain, acquisition de « Passages » et « La chaise mise à nu », Paris
  • 2004, artothèque de Caen, acquisition de « Piétinoire », Caen
  • 2008, FRAC Île-de-France, acquisition de « Professeur Tournesol », Paris
  • 2009, FNAC, Fonds national d'art contemporain, acquisition de « Naufragés sur lit de moquette »

Prix[modifier | modifier le code]

  • 2006, Les globes de cristal, lauréate du prix de la presse et la culture, Paris

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Florence Doléac et Alexandra Midal, Florence Doléac, Paris, Pyramyd, coll. « Design & designer », , 120 p. (ISBN 2-35017-041-1)
  • Tac Tic-Carte blanche à Florence Doléac, Cecilia Bezzan, Infolio éditions, 2006, 96 p. (ISBN 978-2-8847-4570-3)
  • Chambres à part : Réaménagement de quatre chambres de résidence à la villa Noailles par quatre designers, Florence Doléac, François Azambourg, David Dubois, Bless, Archibooks, 2008, 60 p. (ISBN 978-2915639773)

Liens externes[modifier | modifier le code]