Florence Bascom

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Florence Bascom
Florence Bascom2.jpg
Florence Bascom
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
WilliamstownVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Williams College Cemetery (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Père
John Bascom (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Autres informations
A travaillé pour
Institut d'études géologiques des États-Unis (à partir de )
Collège Bryn Mawr (à partir de )
Université d'État de l'Ohio (-)
Rockford University (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Chaire
Professeur titulaire (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Influencée par
George Huntington Williams (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinction
Fellow of the Geological Society of America (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Archives conservées par
Sophia Smith Collection (en) (SSC-MS-00012)[1]
Collège Bryn Mawr (1980-01)Voir et modifier les données sur Wikidata

Florence Bascom, née le à Williamstown (Massachusetts)[2] et décédée le , est une géologue américaine. Elle est connue pour avoir été la deuxième femme à obtenir un doctorat en géologie aux États-Unis et avoir été la première femme à être engagée à l'Institut d'études géologiques des États-Unis, en 1896. Ses travaux se sont principalement portés sur la caractérisation et l'évolution des roches constituant la région du Piedmont, ainsi que la définition des cycles d'érosion ayant affecté cette région. Elle est autrice d'une quarantaine d'articles scientifiques, dans les disciplines de la pétrographie génétique, de la géomorphologie et de la sédimentation détritique[3].

Son exemple et son engagement dans la formation des femmes en géologie sont à l'origine d'une génération prolifique de femmes géologues aux États-Unis. Ces dernières ont toutes apporté une contribution notable dans diverses spécialités de la géologie au cours de la première moitié du XXe siècle[4].

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est la fille des professeurs John Bascom (en) et Emma Curtiss Bascom. Son père soutient le droit des femmes. Il encourage sa fille à aller étudier à l’université, ce qui n'est pas fréquent à l'époque. En 1887, elle obtient une maîtrise à l'Université Johns Hopkins puis continue et obtient un doctorat[2]. C'est la première femme à obtenir un doctorat de cette université, et la deuxième à obtenir un doctorat en géologie aux États-Unis. Elle est également la première femme à être engagée par la United States Geological Survey (USGS). Elle est éditrice scientifique pour le journal American Geologist[3].

Le cratère vénusien Bascom a été nommé en son honneur[5],[6].

Elle décède le 18 juin 1945 à l'âge de 82 ans d'un accident vasculaire cérébral. Elle est enterrée dans un cimetière du Williams College à Williamstown [7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « The Stone Lady, Florence Bascom », National Park Service (consulté le )
  2. a et b (en-US) « Florence Bascom | Women in Geology - University of Illinois at Urbana-Champaign » (consulté le ).
  3. a et b (en) Florence Bascom sur l’Encyclopædia Britannica.
  4. (en) Jill S. Schneiderman, « A life of firsts: Florence Bascom », GSA Today, vol. 7, no 7,‎ , p. 8-9 (ISSN 1052-5173, lire en ligne [PDF], consulté le ).
  5. (en) Working Group for Planetary System Nomenclature, Gazetteer of Planetary Nomenclature 1994, Washington, International Astronomical Union, United States Government Printing Office, , 295 p. (lire en ligne), p. 12.
  6. (en)IAU/USGS Gazetteer of Planetary Nomenclature
  7. « Florence Bascom Facts », sur biography.yourdictionary.com (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :