Flora Groult

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Flora Groult, née le dans le 7e arrondissement de Paris[1] et morte le , est une écrivaine et journaliste française.

Fille du styliste de meubles André Groult (1884-1966) et de Nicole Poiret (1887-1967), et sœur de Benoîte Groult, elle a été une féministe engagée ; elle a milité en faveur du droit à l'avortement et pour l'égalité des sexes. Elle a écrit plusieurs livres, certains avec sa sœur Benoîte, et travaillé pour le magazine Elle. De son mariage avec Michael Pringle, elle a eu deux filles : Colombe, journaliste, et Vanessa Pringle Royaux.

Elle meurt, en 2001, d'une crise cardiaque. Elle était atteinte de la maladie d'Alzheimer.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ni tout à fait la même ni tout à fait une autre, 1979
  • Le Passé infini, 1984
  • Mémoires de moi
  • Belle ombre
  • L'Amour de...
  • Le Coup de la reine d'Espagne
  • Le temps s'en va madame
  • Maxime ou la déchirure
  • Un seul ennui, les jours raccourcissent
  • Une vie n'est pas assez

Avec sa sœur Benoîte Groult :

  • Journal à quatre mains, 1958
  • Le Féminin pluriel, 1965
  • Il était deux fois, 1967

Références[modifier | modifier le code]

  1. Flora Groult, Mémoires de moi, Paris, Flammarion, , 198 p. (ISBN 2-08-060802-9), p. 13 : elle est née au second étage du 61 rue de Varenne.