Flocage (bâtiment)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.


Le flocage en bâtiment est une technique d'isolation utilisée dans le bâtiment, consistant à accumuler sur une paroi une couche de matériau par agglutination et collage, destinée à la protéger ou à l'isoler phoniquement ou thermiquement.

Utilisations[modifier | modifier le code]

Le flocage peut être utilisé comme isolant thermique, comme isolant acoustique, ou comme coupe-feu grâce à ses qualités ignifuges. Dans ce cas, il est conçu pour offrir une résistance au feu d'une durée de 30 minutes à trois heures. Un flocage de 2 cm permet le ralentissement significatif d'un incendie.

Le flocage peut être effectué sur des plafonds de sous-sols, des plafonds de galeries techniques et sur des murs. Il est possible de le coller sur divers matériaux (béton, brique, parpaings, etc.) et il a l'avantage de rendre la surface de parois grossières plus uniforme en aplanissant et en masquant les défauts (fissures, bosses, creux).

Composition[modifier | modifier le code]

Le flocage est composé de laine de laitier (laine minérale)[1] additionnée à de l'eau et des liants. Il est projeté avec une machine à pression de manière à obtenir une couche d'épaisseur uniforme.

La laine de laitier est un produit non toxique respectueux de la santé humaine, utilisée en remplacement de l'amiante déclaré cancérigène par l'OMS.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Laine de laitier projetée », sur isolationsgenerales.com (consulté le 3 février 2018)