Fleury-Marius Seive

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Fleury Marius)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Fleury Marius Seive
Fonction
Pilote
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
LyonVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Formation
Activités
Militaire, photographe, résistantVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
Société de géographie de Lyon (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conflits
Lieux de détention
Distinctions
Ancien cimetière de Villeurbanne - Fleury-Marius Seive.JPG
Tombe de Fleury-Marius Seive.

Fleury-Marius Seive, né le dans le 1er arrondissement de Lyon, ville où il est mort le dans le 3e arrondissement[1], est un aviateur, photographe, géographe et résistant français[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Le , il s'engage volontairement dans le 99e régiment d’infanterie, en garnison à Lyon. Il devient aspirant, . Puis sous-lieutenant en 1917. En 1918, il entre à l'École de l’air, puis à l'École militaire de Saint-Cyr[3] de 1919 à 1920, promotion des Croix de guerre 1914-1918. Il est affecté à la base de Lyon-Bron, dans le 35e régiment d’aviation, en 1921[4]. D’abord observateur, il est chargé ensuite de missions de photographies aériennes pour le service géographique de l’Armée, dans la région de Nîmes, en 1922. En 1924, il obtient le Brevet militaire de pilote.

Carrière de photographe et d'aviateur[modifier | modifier le code]

Photographie aérienne en noir et blanc montrant la colline de Fourvière en contre-plongée. En arrière-plan, le Vieux-Lyon, la Saône et la Presqu’île.
Photographie aérienne de Lyon prise par Fleury-Marius Seive en 1921.

Il collabore avec des géographes intéressés par les possibilités de la photographie aérienne, notamment Raoul Blanchard, directeur de l’Institut de Géographie Alpine, l'ouvrage, Les Alpes à vol d’oiseau[5],[6], reçoit le Prix littéraire des Alpes françaises[7], et le professeur de géographie régionale à l’université de Lyon, André Cholley (Atlas photographique du Rhône, 1932). Il est d'ailleurs membre de la Commission des études rhodaniennes dont André Cholley est le secrétaire général.

On lui doit les premiers plans photographiques aériens de Lyon[8].

Il obtient son Certificat d’aptitude aux fonctions de commandant d’avion en juillet 1936. Il se met à la disposition du service technique et des recherches scientifiques de l’Aéronautique en 1936. Après la déclaration de guerre, en 1939, le lieutenant-colonel Seive connaît plusieurs affectations. Il est directeur de la base aérienne de Lyon-Bron de 1941 à 1942. À la suite de l’invasion de la « zone libre », il demande son congé du personnel navigant[9].

Durant la Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Membre du réseau de Résistance Air, il est arrêté le et incarcéré à la prison Montluc. Transféré à Fresnes, il est finalement libéré. En septembre 1944, il réintègre l’Armée et est nommé commandant de la subdivision aérienne de Lyon. En 1945, il publie[10]ses souvenirs de prisonnier : De Montluc à Fresnes. Il est mis en congé définitif du personnel navigant, avec le grade de Général de brigade aérienne du cadre de réserve, le .

Décès et inhumation[modifier | modifier le code]

Marius-Fleury Seive est enterré dans l'ancien cimetière de Villeurbanne.

Fonctions électives et décorations[modifier | modifier le code]

  • Président de la Société de Géographie de Lyon, 1954.
  • Conseiller municipal de Lyon, -1971. Adjoint au maire pour le 3e arrondissement, 1959-1971. Adjoint chargé des Beaux-Arts, 1959-1965.
  • Croix de guerre, 1914-1918 et 1939-1945. Croix en or du mérite polonais, 1930. Commandeur de la Légion d’honneur, 1948. Commandeur des Palmes académiques.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Archives de Lyon 1er, acte de naissance no 247, année 1896 (avec mention marginale de décès).
  2. Cths.fr Comité des travaux historiques et scientifiques.
  3. Historique de la 104e. promotion.
  4. Photos aeriennes Lyon-Bron capitaine Seive.
  5. data Bnf [1].
  6. Raoul Blanchard, Les Alpes françaises à vol d'oiseau: ouvrage orné de 91 héliogravures, éd. Arthaud, 1925, 1942
  7. L'Aéronotique, vol. 18, p. 44, éd. Gauthier-Villars, 1936
  8. Catalogue de l'exposition Riche mémoire de l'aéronotique en région Lyonnaise, 2008-2009, Archives municipales de Lyon.
  9. Claude d' Abzac-Epezy, L'Armée de l'air des années noires: Vichy, 1940-1944 , p. 341, éd. Economica, 1998
  10. De Montluc à Fresne, 188 p., éd.Arthaud, 1945

Liens externes[modifier | modifier le code]