Fleur de tonnerre (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Fleur de tonnerre
Description de cette image, également commentée ci-après
Ploumilliau, église Saint-Millau, statue en bois de l'Ankou, 1630.

Réalisation Stéphanie Pillonca-Kervern
Scénario Gustave Kervern
Stéphanie Pillonca-Kervern
Acteurs principaux
Sociétés de production JPG Films
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de la Belgique Belgique
Genre drame
Durée 100 minutes
Sortie 2017


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Fleur de tonnerre est un film dramatique franco-belge coécrit et réalisé par Stéphanie Pillonca-Kervern, sorti en 2017. Il s'agit de l'adaptation du roman du même nom de Jean Teulé (2013).

Il relate la biographie romancée d'Hélène Jégado, surnommée « Fleur de tonnerre » par sa mère. Employée pendant des années comme cuisinière en Basse-Bretagne au début du XIXe siècle, se prenant pour l'incarnation de l'Ankou, personnage mythique de la mort, elle tue ses employeurs successifs en empoisonnant leur nourriture avec de la mort aux rats.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En Basse-Bretagne, Hélène Jégado est une enfant isolée, surnommée « Fleur de tonnerre » par sa mère. Enfant, elle est terrorisée par l'Ankou, personnage mythique de la mort. Après la mort de sa mère, Hélène devient domestique. Pour surmonter sa peur, elle décide qu'elle est l'incarnation de l'Ankou. Hélène va devenir la plus prolifique tueuse en série française.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données d'Unifrance.

Coproduction : Dany Boon
Production associée : Sylvain Goldberg, Nadia Khamlichi, Serge de Poucques et Gilles Waterkeyn

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a lieu en cinq semaines en Bretagne, essentiellement dans les ruelles de Moncontour, mais aussi à la chapelle Saint-Gildas de Bieuzy, à l'écomusée de Brec'h, à la citadelle de Port-Louis, au cap d'Erquy[1]

Musique[modifier | modifier le code]

  • Fleur de tonnerre (3:24)
  • L'exécution (3:18)
  • Dernières tendresses (1:30)
  • Devant l'océan (1:02)
  • Hélène et Matthieu (2:18)
  • Couleur de pluie (0:40)
  • Rosée (0:39)
  • Calme et posée (0:35)
  • Hélène et l'Ankou (1:34)
  • Un poison (0:32)
  • Les voix de l'ombre (0:43)
  • Noire prière (0:47)
  • Échappée belle (0:57)
  • Le manque (0:43)
  • Dans l'antre (1:44)
  • Seule (1:06)
  • Se perdre (0:36)
  • Une tasse de café (0,41)
  • Fuir et s'enfuir (1:20)
  • Madame Jégado (0:44)
  • Fatalité (2:21)
  • Dans l'ombre du vent (1:39)
  • Pardon (1:31)
  • Toujours loin (1:23)
  • Les voix (2:02)
  • Pour Hélène (0:44)

Accueil[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Fleur de tonnerre
Score cumulé
SiteNote
Allociné2.5 étoiles sur 5[2]
Compilation des critiques
PériodiqueNote

En France, le site Allociné propose une note moyenne de 2,55 à partir de l'interprétation de critiques provenant de 19 titres de presse[2].

Box-office[modifier | modifier le code]

Fleur de tonnerre accueille 44 952 entrées[3].

Distinction[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Documentation[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]