Fleur de Vie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Fleur de Vie.

La Fleur de Vie est une figure géométrique composée d'une juxtaposition de plusieurs cercles égaux, reliés centre-à-centre. Cette figure, utilisée comme un motif décoratif depuis des temps immémoriaux, forme un modèle semblable à une fleur avec une structure hexagonale symétrique.

La figure est constituée de sept cercles ou plus[1], le centre de chaque cercle étant sur la circonférence de six cercles environnants du même diamètre. Cependant, les cercles environnants n'ont pas besoin d'être clairement ou complètement dessinés ; en fait quelques symboles antiques, qui sont interprétés comme des exemples de la Fleur de Vie, ne contiennent qu'un cercle ou un hexagone.

Drunvalo Melchizedek, un auteur du mouvement New Age, a associé ces figures à la Géométrie sacrée, affirmant qu'elles représentent des croyances spirituelles antiques et qu'elles dépeignent les aspects fondamentaux de l'espace et du temps[2],[3]. Melchizedek prétend que le Cube de Métatron (en) se retrouve dans la Fleur de Vie et que les Solide de Platon ( ? a démontrer géométriquement pour le dodécaèdre et l'icosaèdre) qui la composent agissent comme un modèle duquel toute vie jaillit[4],[5].

La Fleur de Vie et la Graine de Vie sont liées par des auteurs New Age avec le prophète Biblique Hénoch, l'Archange Metatron, les six jours de Création, le Vesica piscis le symbole religieux et des Anneaux borroméens[2],[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Détail d'une porte du palais de Dur-Sharrukin[6].

Assyrie[modifier | modifier le code]

On peut voir un premier exemple d'un modèle répétitif construit comme le modèle de la Fleur de Vie dans les pièces assyriennes du Musée du Louvre[7]. Le design fait partie d'un seuil d'albâtre mesurant 2.07 par 1,26 mètre appartenant au palais du roi Assurbanipal à Dur-Sharrukin en Assyrie, et daté de 645 av. J.-C.[8] On peut voir d'autres spécimens au British Museum[9]. Ils sont probablement conçus pour correspondre avec les tapis du château[6].

Abydos (Égypte)[modifier | modifier le code]

La Fleur de Vie dessiné dans de l'ocre rouge au temple d'Osiris à Abydos en Égypte.

On peut voir cinq gravures ressemblant à la Fleur de Vie sur une des colonnes de granit du temple d'Osiris (Abydos) à Abydos (Égypte), et cinq supplémentaires sur une colonne en face du bâtiment ; gravées dans l'ocre rouge, certaines sont très difficile à distinguer à cause de l'érosion[10].

Léonard de Vinci[modifier | modifier le code]

Dessin de Léonard de Vinci (Codex Atlanticus, fol. 307v).

Le vaste corpus de dessins de figures géométriques de Leonardo da Vinci du Codex Atlanticus contient quelques figures ressemblant à la Fleur de Vie et des modèles semblables.

Divers[modifier | modifier le code]

Emblème du Parc naturel régional du Queyras.
Soleil des Alpes et rosette de la Fleur de Vie.

Le logo du parc Queyras contient une rosette du centre de la Fleur de Vie.

Le Soleil des Alpes, rosette sur le drapeau de la Padanie, représente le centre de la Fleur de Vie.

Dans la pensée du Nouvel Âge, on considère la Fleur de Vie a une signification profondément spirituelle et procure un éveil spirituel à ceux qui étudient la géométrie sacrée[2],[3].

Sous la patte du lion chinois à l'entrée de la cité interdite de Pékin

Géométrie sacrée[modifier | modifier le code]

Rosette de Fleur de Vie incisé sur les poutres d'un plafond datant de 1681, Musée d'Architecture Rurale de Sanok, Pologne.

La Géométrie sacrée peut être décrite comme un système de croyances attribuant une valeur religieuse ou culturelle à plusieurs formes géométriques fondamentales. Selon ce système de croyances, les modèles de base de l'existence sont perçus comme sacrés et leur contemplation est la contemplation de l'origine de toute la chose. En étudiant la nature de ces formes et leur relation entre elles, on cherche à comprendre les lois scientifiques, philosophiques, psychologiques, esthétiques et mystiques de l'univers[11].

On considère la Fleur de Vie comme un symbole de géométrie sacrée, contenant d'anciennes valeurs religieuses et dépeignant les formes fondamentales d'espace et du temps[2],[3],[12]. Cette «marguerite» est aussi utilisée à une échelle plus petite comme un dispositif utilisé en construction de bâtiments[13].

La géométrie sacrée ne peut plus être considérée comme croyance à la vue de la physique vibratoire, elle n'est pas reliées à la religion, même si certaines l'ont utilisé.

Composition[modifier | modifier le code]

On retrouve plusieurs symboles dans le design de la Fleur de Vie et l'on croit qu'il y a une signification pour chacune.

Graine de Vie[modifier | modifier le code]

La Graine de Vie (une composante de la Fleur de Vie)

La Graine de Vie est formée de sept cercles disposés en symétrie sextuple, formant un modèle de cercles et des lentilles, qui sont une composante de base du design de la Fleur de Vie[2].

Le premier jour est supposé être la création de la sphère, le deuxième jour la création du Vesica piscis, le troisième jour la création du Trépied de Vie, suivi par une sphère supplémentaire à chaque jour ultérieur jusqu'à ce que les sept sphères construisent la Graine de Vie[2].

Octaèdre sphérique[modifier | modifier le code]

La première étape dans la formation de la Graine de Vie (dans la Fleur de Vie) est le cercle (pour le modèle en deux dimensions) ou la sphère (pour le modèle en trois dimensions)[2]. Cette première étape correspond au «premier jour», le dernier fait référence aux six jours de création[2].

Vesica piscis[modifier | modifier le code]

Le Vesica piscis est formé de deux cercles superposés de même diamètre, où le centre de chaque cercle est sur la circonférence du cercle opposé[2]. Son design est une des formes les plus simples de la géométrie sacrée. On le retrouve dans des sites sacrés du monde entier, plus particulièrement au Chalice Well (en) à Glastonbury, et a été l'objet de spéculation mystique à plusieurs périodes de l'histoire. La première représentation connue du Vesica piscis le fut par les pythagoriciens, qui la considérait comme une figure sacrée[14].

Selon certaines croyances religieuses, le Vesica piscis représente la deuxième étape dans la création de la Graine de Vie. Dans l'Ancien Testament on mentionne celui-ci comme étant « l'esprit du Créateur flottant sur le visage des eaux ».

Le Vesica piscis est interprété comme un symbole de la fusion des opposés et une représentation de la dualité apparente du monde (Yin et yang)[15]. Il a aussi été noté comme la géométrie de l'œil humain[15].

Triquetra / Trépied de la vie / Anneaux borroméens[modifier | modifier le code]

Le Trépied de la vie, représentant la Sainte Trinité.

Le Triquetra ou "Trépied de la vie" ou Anneaux Borroméens est formé d'un troisième cercle étant ajouté au Vesica piscis, où le centre du troisième cercle est situé à l'intersection des circonférences des deux premiers cercles[2]. Le triquetra a été utilisé comme un symbole sacré dans un certain nombre de religions païennes, y compris le paganisme celtique et germanique, avant l'Antiquité. Dans la religion néopaïenne de Wicca, le triquetra symbolise les Triples Déesses de la Lune; et aussi ses trois royaumes de Terre, ciel et mer. Dans la religion chrétienne, le Trépied de vie a été utilisé pour symboliser le Père, le Fils et l'Esprit Saint ; la Trinité.

Tore[modifier | modifier le code]

Figure géométrique du Tore représentée par la Fleur de Vie.

La Fleur de Vie est une représentation bidimensionnelle de la forme du tore. Selon la géométrie sacrée le tore décrit la lumière comme dans les Annales akashiques[12].

Œuf de Vie[modifier | modifier le code]

Le symbole de l'« Œuf de Vie » est composé de 7 cercles extraits du design de la Fleur de Vie[2]. Il représenterait la forme d'un embryon multi-cellulaire dans ses premières heures de formation[12].

Les figures géométriques suivantes sont dérivées de l'Œuf de Vie:

Œuf de Vie

Fruit de Vie[modifier | modifier le code]

Fruit de Vie

Le symbole du "Fruit de Vie" est composé de 13 cercles[2]. Il serait un plan de l'univers, contenant la base pour la conception de chaque atome, la structure moléculaire, la forme de vie et tout ce qui existe[2]. Il contient la base géométrique pour la délinéation du Cube de Metatron, qui met en évidence les solides de Platon. Si chaque centre de cercle est considéré comme un sommet, et que les sommets sont connectés les uns aux autres par une ligne, 78 lignes sont créées formant un cube Metatron. L'image ci-dessous ne montre pas le dodécaèdre et l'icosahedron du cube de Metatron parce que c'est une image bidimensionnelle, si les cercles sont remplacés par des sphères, l'image présentera alors le dodécaèdre et l'icosaèdre[16].

Cube Metatron (dérivé du Fruit de Vie) engendre les cinq solides de Platon, incluant un Octangle étoilé

.

Arbre de Vie[modifier | modifier le code]

L'Arbre de Vie en surimpression sur la Fleur de Vie

Le symbole de l'Arbre de Vie (Kabbale) peut être tiré de la Fleur de Vie. Arbre de Vie est un concept, une métaphore pour descendance commune et un motif dans diverses théologies et philosophies.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « OEIS »
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l et m (en) Drunvalo Melchizedek, The Ancient Secret of the Flower of Life Volume 1, Light Technology Publishing,
  3. a, b, c et d (en) Drunvalo Melchizedek, The Ancient Secret of the Flower of Life Volume 2, Light Technology Publishing,
  4. (en) Many New Age websites use this phrase as does the Dallas, Texas architect Stephen B. Chambers: « Steve Chambers: A Dallas architect reviews Dallas historical architecture and its preservation », Stephen B. Chambers Architects Inc. (consulté le 27 décembre 2012)
  5. Cromwell, P. R. Polyhedra. New York: Cambridge University Press, p. 51-57, 66-70, and 77-78, 1997.
  6. a et b Georges Perrot, Charles Chipiez, A History of Art in Chaldæa and Assyria, vol. 1, Londres 1884, p. 240, online at Project Gutenberg (consulté le 7 janvier 2014).
  7. Louvre inventory no. AO 19915
  8. David Furlong, « The Osirion and the Flower of Life » – Article de Malcolm Stewart.
  9. (en) « Door-sill (Museum number 118913) », .
  10. Furlong, David The Osirion and the Flower of Life - Preuves photographiques de l'Osiréion.
  11. (en) Robert Lawlor, Sacred Geometry: Philosophy and Practice, London, Thames & Hudson,
  12. a, b et c SanGraal.com
  13. Smith, Laurie. "Geometrical Design in Historic Welsh Frames", Timber Framing: Journal of the Timber Framers Guild Vol. 70. December 2003. 4.
  14. (en) « Library of Halexandria »,
  15. a et b SpiralofLight.com - Sacred Geometry & Images by Mika Feinberg
  16. The secrets of the flower of life.....Lawrence Swienciki, « Swienciki class materials », Mathematical Sciences, University of Texas at El Paso (consulté le 27 novembre 2011)

Lien externe[modifier | modifier le code]