Fleur d'oubli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Fleur d'oubli

Titre original Khochkhach
Réalisation Salma Baccar
Scénario Salma Baccar et Aroussia Nalouti
Acteurs principaux
Sociétés de production Ahmed Bahaeddine Attia et Abdelaziz Ben Mlouka
Pays de production Drapeau de la Tunisie Tunisie
Genre Drame
Durée 110 min
Sortie 2006

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Fleur d'oubli (arabe : خشخاش) est un film tunisien réalisé par Salma Baccar, sorti en 2006.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Après la Seconde Guerre mondiale, Zakia, jeune femme de la bourgeoisie, épouse Si Mokhtar qui la viole et entame une relation homosexuelle avec leur serviteur Jaâfar[1]. Elle le trompe avec Jaâfar pour tomber enceinte sous la pression de sa belle-mère qui cherche à sauver l'honneur de son fils[1].

Pour calmer un accouchement douloureux, sa mère lui donne une tisane à base de pavot (khochkhach)[1]. Après des années de descente dans l'enfer de la dépendance, elle rencontre, dans un asile d'aliénés, Khemaïs auprès de qui elle redécouvre le goût d'aimer et de vivre.

Réception[modifier | modifier le code]

Des titres de la presse populaire arabophone polémiquent sur un thème jugé « léger », « superflu » ou « anachronique ». En revanche, Le Temps salue « le courage et la générosité » du film pour son approche de « thèmes épineux et complexes »[2].

Le traitement de la relation entre l'homme et la femme et de l'homosexualité dans le film suscite également des débats, notamment lors d'un événement à la Maison de la culture Ibn-Khaldoun de Tunis[3].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Imen Abderrahmani, « Khochkhach : au-delà des murs du silence », sur tunisia-today.com (consulté le ).
  2. « Cinéma - La réalisatrice tunisienne, Salma Baccar, veut bousculer un tabou dans les sociétés arabo-musulmanes : Fleur d'oubli, un film sur le droit des femmes à l'épanouissement sexuel », L'Orient-Le Jour,‎ (ISSN 1564-0280, lire en ligne, consulté le ).
  3. Imen Abderrahmani, « Fleur d'oubli : des roses et… des épines ! », sur tunisia-today.com (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]