Flers (Somme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Flers.
Flers
Le cimetière militaire.
Le cimetière militaire.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Péronne
Canton Péronne
Intercommunalité Communauté de communes du canton de Combles
Maire
Mandat
Pierrick Capelle
2014-2020
Code postal 80360
Code commune 80314
Démographie
Population
municipale
182 hab. (2015 en augmentation de 7,69 % par rapport à 2010)
Densité 29 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 02′ 57″ nord, 2° 49′ 20″ est
Altitude Min. 108 m
Max. 151 m
Superficie 6,27 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte administrative de la Somme
City locator 14.svg
Flers

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Flers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Flers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Flers

Flers est une commune française située dans le département de la Somme, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Flers est située à une quinzaine de kilomètres au nord-est de la ville d'Albert et à une dizaine de kilomètres de la ville de Bapaume. La commune se trouve à la limite nord-est des départements de la Somme et du Pas-de-Calais.

Géographie physique[modifier | modifier le code]

Nature du sol et du sous-sol[modifier | modifier le code]

Le sol et le sous-sol de la commune sont d'origine tertiaire. Les terres franches couvrent la totalité du territoire communal.

Relief, paysage, végétation[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune est relativement accidenté parcouru par de petits vallons. Il culmine à 155 m d'altitude[1].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Il n'y a pas de cours d'eau qui traverse la commune. Une nappe phréatique se trouve dans le sous-sol[1].

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat de la commune est tempéré océanique avec vents dominants de nord-ouest et de sud-ouest.

Géographie humaine[modifier | modifier le code]

Urbanisme et aménagement du territoire[modifier | modifier le code]

La commune de Flers offre un habitat groupé. Le village, entièrement détruit pendant la Grande Guerre fut reconstruit dans l'entre-deux-guerres.

Activités économiques et de services[modifier | modifier le code]

L'activité économique de Flers est dominée par l'agriculture.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Flers
Le Sars (Pas-de-Calais) Ligny-Thilloy (Pas-de-Calais) Gueudecourt
Martinpuich (Pas-de-Calais) Flers Gueudecourt
Longueval Longueval Ginchy

Toponymie[modifier | modifier le code]

Ce nom est issu d'une forme germanique *hla(e)r(i)-, qui dans le monde roman a donné -ler(s) ou fler(s) ; le h germanique non connu en roman s'est transformé en consonne f- à l'initiale dans ce cas. Le sens de hlar n'est pas très sûr et les interprétations divergent : lande, friche ou terrain marécageux boisé.

Histoire[modifier | modifier le code]

Flers en ruines en septembre 1916.
  • L'archéologie aérienne a révélé la présence de substructions antiques dans le sol de la commune.
  • Destruction de Flers lors du siège d'Arras, en 1640[1].
  • En 1699, l'église du village fut restaurée[1].
  • En 1858, un violent incendie détruisit 53 maisons du village[1].
  • En 1916, se déroula sur le territoire de Flers un des combats de la bataille de la Somme, pendant lequel, l'armée britannique utilisa, pour la première fois, des tanks (char de combat)[2].
Le 15 septembre 1916, la division néo-zélandaise s'empara du village de Flers.
Article détaillé : Bataille de Flers-Courcelette.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2008 Jeannette Busschaert    
Mars 2008   Patrick Bertrand[3]   N'achève pas son mandat
  en cours
(au 6 mai 2014)
Pierrick Capelle   Agriculteur
Réélu pour le mandat 2014-2020[4]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[6].

En 2015, la commune comptait 182 habitants[Note 1], en augmentation de 7,69 % par rapport à 2010 (Somme : +0,2 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
516 496 575 625 702 732 696 692 690
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
647 676 665 656 654 700 703 662 577
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
543 512 437 267 260 260 275 220 234
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
230 220 212 184 182 138 156 159 178
2015 - - - - - - - -
182 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Martin.
  • Chapelle Notre-Dame-de-France, de 1950, à l'entrée du village, venant de Bapaume[9].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Notice géographique et historique sur la commune de Flers, rédigée par M. Anselin, instituteur, 1899, Archives départementales de la Somme
  2. Pierre Miquel, Les Oubliés de la Somme, Tallandier, 2001 (ISBN 979 - 10 - 210 - 0 368 - 2)
  3. « Liste des maires de la Somme », sur http://www.somme.pref.gouv.fr, (consulté le 30 août 2008)
  4. « Liste des maires de la Somme » [PDF], Liste des élus du département de la Somme, Préfecture de la Somme, (consulté le 9 juin 2014)
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  9. André Guerville, Chapelles et oratoires en Pays de Somme, Abbeville, Frédéric Paillart, coll. « Richesses en Somme », 4e trimestre 2003, 302 p., p. 266 (ASIN B000WR15W8)
  10. (en) Site avec photo et mention du nombre de combattants inhumés et 2 autres, dont l'un avec photo et plan et l'autre avec photo et liste des soldats inhumés