Fleischl von Marxow

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ernst von Fleischl-Marxow

Ernst von Fleischl-Marxow, ou Ernst Fleischl von Marxow (1846-1891) était un physiologiste et médecin autrichien qui a fait d'importantes expériences et découvertes dans le domaine de l'activité électrique des nerfs et du cerveau. Il a également inventé des appareils destinés à la médecine et à l'investigation biologique.

Marxow a étudié la médecine à l'université de Vienne, en Autriche. Il commença sa carrière scientifique en devenant l'assistant de laboratoire d'Ernst Wilhelm von Brücke (1819–1892), et plus tard il devint celui de l'éminent pathologiste Carl Freiherr von Rokitansky (1804–1878). Lors d'une manipulation, Marxow eut un accident. Alors qu'il disséquait un cadavre, il se blessa au pouce. par la suite il dut en être amputé, ce qui mit fin à son activité dans le champ de la pathologie. Il revint travailler au laboratoire de von Brücke, pendant un an, aux côtés deCarl Ludwig (1816–1895), un autre physiologiste de l'université de Leipzig, en Allemagne et où il obtint son diplôme de médecine en 1874.

Dans la première partie de sa carrière de neurophysiologiste, Marxow se consacra à des recherches dans l'électrophysiologie des nerfs et des muscles, suivant celles d'Emil du Bois-Reymond (1818–1896), qui avait alors découvert le potentiel d'actions des axones. Marxow inventa plusieurs appareils de mesure, dont le reonome , un genre de rhéostat utilisé pour contrôler l'intensité du stimulus électrique. Il adapta également l'électromètre capillaire de Gabriel Lippmann.

Il devint morphinomane à la suite de son opération au pouce. Son ami Freud, qui expérimentait alors la cocaïne, lui en recommanda l'usage. Freud prétendit ensuite que l'addiction à la morphine pouvait être guérie par la cocaïne. En réalité, Fleischl devint cocaïnomane, tout en continuant à prendre de la morphine, et il souffrit d'insomnies et de délires : devenu suicidaire, il croyait sentir des bêtes sous sa peau et se grattait jusqu'au sang.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Groeger, H., Ernst von Fleischl-Marxow (in German). Institute for the History of Medicine, University of Vienna. Sitzungsber. der k. Akad. d. Wiss., math. nat. Cl. LXXVI Bd, III Abth. 1877.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]