Oreste (patrice)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Flavius Oreste)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Oreste (homonymie).
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Oreste est né à Petavium (aujourd'hui Donji Miholjac en Croatie), bourgade de Pannonie sur la Drave (affluent du Danube), vers 420, dans une riche famille romaine proche de la cour impériale. Son père serait un certain Tatulus, d'origine germanique, mais Oreste est adopté par le Comte de Norique Romulus, qui prétendait descendre du roi de Rome Romulus. Il fut un très proche collaborateur d'Attila (vraisemblablement son secrétaire).

Attila meurt en 453, ses fils se disputent le pouvoir, précipitant la fin de l’empire des Huns. On retrouve Oreste plusieurs années après, à la tête des troupes barbares confédérées, constituant l’armée impériale d’Italie.

En 475, il dépose l'empereur régnant Julius Nepos et le remplace par son fils, l’adolescent Romulus Augustule, gardant pour lui le titre de patrice.

Oreste refuse alors de céder aux revendications de ses troupes, inspirées par le chef barbare Odoacre, qui dirige les Skires, les Hérules et des bandes de Gépides. En effet, ils exigent la possession du tiers des terres d’Italie. Les soldats d'Oreste se révoltent et le tuent en 476 durant la bataille de Pavie.

Peu après l'exécution d'Oreste, Odoacre entraîne ses troupes jusqu'aux remparts de la capitale de l'Empire, Ravenne. Sans combat, elles prennent la cité et capturent le jeune Romulus Augustule. Le dernier empereur capturé, Odoacre envoie à Constantinople les insignes impériaux, se soumettant formellement à l'empereur d'Orient, et réunifiant juridiquement l'empire romain.

Liens externes[modifier | modifier le code]