Flanthey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Flanthey
Flanthey
Vue du village de Flanthey depuis Valençon
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton du Valais Valais
District Sierre
Commune Lens
NPA 3978
Démographie
Gentilé Flantheysans
Géographie
Coordonnées 46° 16′ 12″ nord, 7° 27′ 12″ est
Altitude 748 m
Divers
Langue Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton du Valais

Voir sur la carte administrative du Canton du Valais
City locator 14.svg
Flanthey

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Flanthey

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Flanthey
Liens
Site web www.lens.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Flanthey est une localité de la commune de Lens dans le district de Sierre en Suisse.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le village est attesté en 1313 sous la forme "eys Plantaes", du latin plantatis, soit lieux "plantés de vignes". Au cours du XXe , voire XIXe siècle, le parler de Lens évolue, le -s- final de l’article et le p- initial de Plantées forment normalement un f- et les Plantées deviennent, en suivant la prononciation locale, Flanthey[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

Flanthey se trouve sur le flanc de la colline du Châtelard, située sur le coteau de Sierre, sur la rive droite de la vallée du Rhône dans le canton du Valais. Le village est au centre d'une concentration de hameaux tels que Chelin (à l'ouest), Valençon (à l'est), Condémines et St-Clément (au sud-est) et Vaas (au sud). On y a accès depuis Granges, en plaine, ou par le village de Lens, en amont, haut-lieu de la commune éponyme.

Démographie[modifier | modifier le code]

La population de Flanthey, contrairement à l'expansion de celle de sa commune, qui compte, au 31 décembre 2016, 4 047 habitants, demeure stable depuis les dernières années. Si un recensement est difficile, on peut estimer ce nombre à environ un millier d'âmes, en incluant les hameaux limitrophes.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Le village est connu entre autres par son Château de Vaas, manoir datant du XIIIe siècle. Les premières sources le datent de l'année 1221, avant que la famille Tavelli, membres des nobles de Granges (famille valaisanne importante, dont les de Montjovet, les Albi d'Anniviers, les de Morestel ont fait partie avant eux). Les Seigneurs décidèrent très vite de construire un manoir sur le coteau de Sierre, car « quand le Rhône est haut, le village de Granges est dans une île qui le rend fort malsain » écrit le Doyen Bridel. En février 1532, elle est mentionnée comme maison de Pierre Luyter. Mathieu Luyter la transforma en 1575. Les façades du manoir furent décorées de peintures représentant des scènes de chasse et de travaux des champs[4].

Cette maison servit par la suite de débit de vin, comme on peut en juger par cette inscription en vieux français inscrite sur une façade du bâtiment : « Qui ne aura d'or argen ni crédit ni abit de lanne qu'il hale boiere à la fontanne. » (Celui qui n’a ni or, ni argent, ni habit de laine, qu’il aille boire à la fontaine). Les Tavelli l'inféodèrent à Antoine Gillioz en 1608, châtelain et métral de l’évêque de Sion Adrien II de Riedmatten[5].

Aujourd'hui, un musée consacrant le Cornalin, vin rouge prisé de la région, y a été instauré en même temps que sa rénovation. On peut par ailleurs mentionner le Temps du Cornalin, fête villageoise réunissant un comité d'encaveurs de la région (Flanthey compte par ailleurs un total de 17 caves), pour une dégustation des meilleurs crûs de la saison écoulée. Elle se déroule le samedi du troisième week-end de septembre, la veille de la fête patronale du village[6].

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]