Flammes de l'enfer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Flammes de l'enfer autour d'une bouche volcanique.

Les flammes de l'enfer (en anglais fire and brimstone, littéralement « le feu et le soufre », traduction de l'hébreu גפרית ואש) sont une expression idiomatique symbolisant la colère de Dieu dans la Bible hébraïque. Elles font souvent en référence au sort de l'infidèle ou du pêcheur. L'expression est également utilisée, parfois péjorativement, pour décrire un style de prédication chrétienne qui utilise des descriptions frappantes sur le jugement dernier et la damnation éternelle dans le but d'encourager le repentir.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le prédicateur puritain Thomas Vincent est un témoin oculaire du Grand incendie de Londres qui fait grande impression sur lui et provoque la terreur de ceux qui mourraient sans la foi. Cet événement suscite l'écriture de Fire and Brimstone in Hell (Les Flammes du Tourment Éternel de l'Enfer) d'abord publié en 1670. Il y cite le Psaume 11:6

« Il fait pleuvoir sur les méchants
Des charbons, du feu et du soufre
Un vent brûlant, c'est le calice qu'ils ont en partage. »

Des prédicateurs comme Jonathan Edwards et George Whitefield sont appelés « fire and brimstone preachers » (« prédicateurs des Flammes de l'enfer ») pendant le Premier Grand Réveil (en) des années 1730 et 1740. La prédications d'Edwards « Pécheurs entre les mains d'un Dieu en colère » reste parmi les sermons les plus connus de cette période.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]