Fizouli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Fizuli)
Fizouli
Fuzuligerb.png
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Nom officiel
(az) Füzuli (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom local
(az) FüzuliVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Raion
Capitale de
Fizuli, Dzhebrailsky Uyezd (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Altitude
416 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Démographie
Population
17 500 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Histoire
Fondation


Fizouli (en azéri : Füzuli) est une ville d'Azerbaïdjan, chef-lieu officiel du raion du même nom. De 1993 à 2020, elle est occupée par la république autoproclamée du Haut-Karabagh et fait partie de la région d'Hadrout[1]. C’est aujourd’hui une ville fantôme en ruine.

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville est située dans le sud-ouest de l'Azerbaïdjan, au sud du Haut-Karabagh, à 40 km de Stepanakert (Khankendi).

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville, connue sous le nom de Qarabulaq, fait partie du khanat du Karabagh jusqu'à l'annexion de celui-ci par l'Empire russe en 1822. Elle est rebaptisée en 1827 du nom de Kariaguino en l'honneur du colonel Pavel Kariaguine et fait alors partie de l'ouïezd de Jabrayil[2].

Sous le régime soviétique, la ville fait partie de la République socialiste soviétique d'Azerbaïdjan et est rebaptisée Fizouli en 1959, en l'honneur du poète Fuzûlî[2].

Durant la guerre du Haut-Karabagh, elle est prise le par les forces armées de la république du Haut-Karabagh. L'ensemble de la population d'environ 17 000 habitants, majoritairement azérie, est contrainte de fuir à l'est laissant Fizouli déserte. Rattachée à la région d'Hadrout par la république autoproclamée et rebaptisée Varanda (Վարանդա), elle est minée et devient une ville fantôme qui tombe en ruine[3].

En 2016, une charte d'amitié et de coopération est signée à Altkirch entre les autorités municipales de cette ville française et les responsables azerbaïdjanais de Fizouli[4].

Au cours de la seconde guerre du Haut-Karabagh, elle est reconquise par les troupes azerbaïdjanaises le [3]. Le 16 novembre suivant, le président azerbaïdjanais Ilham Aliev visite les ruines de l'ancienne ville et annonce un vaste plan de reconstruction[5]. Les travaux de réalisation d'une nouvelle route pour relier Fizouli à Choucha sont lancés dans les jours qui suivent[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]