Fisker Karma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Karma (homonymie).
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2012).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Fisker Karma
Fisker Karma
Une Fisker Karma

Marque Drapeau : États-Unis Fisker Automotive
Années de production 2011-2012
Production 2718 exemplaires
Classe Voiture de grand tourisme de luxe
Usine(s) d’assemblage Drapeau de la Finlande Usine Valmet Automotive, Uusikaupunki, Finlande
Moteur et transmission
Énergie Electrique (Propulsion) et Essence (Générateur)
Moteur(s) 2 moteurs électriques de 150 kW chacun (Propulsion) et 4-cylindres en ligne 2.0 Turbo Ecotec VVT à injection directe (Générateur)
Position du moteur Longitudinale avant (Moteur générateur) et Longitudinale arrière (Moteurs électriques)
Cylindrée 1998 cm3
Puissance maximale 2x150 kW soit environ 403 ch
Couple maximal 1300 Nm
Transmission Différentiel à glissement limité (Roues motrices arrière)
Poids et performances
Poids à vide 2404 kg
Vitesse maximale 153 (Mode Stealth) et 200 (Mode Sport) km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 5,9 (Mode Sport) et 7,9 (Mode Stealth) s
Consommation mixte 2,4 (Données constructeur) L/100 km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline 4 portes et 4 places
Châssis Châssis poutre et spaceframe en aluminium extrudé
Coefficient de traînée 0,313
Suspensions (AV) : Triangles superposés avec barre anti-roulis et amortisseurs monotube

(AR) : Multibras à triangles superposés avec barre anti-roulis et amortisseurs à correction d'assiette

Direction Crémaillère assistée (bloc électro-hydraulique) à assistance variable par rapport a la vitesse
Freins (AV) : Etriers à 6 pistons et disque ventilé double (370x34mm) de marque Brembo

(AR) : Etriers à 4 pistons et disque ventilé double (365x28mm) de marque Brembo

Dimensions
Longueur 4998 mm
Largeur 2133 mm
Hauteur 1333 mm
Empattement 3160 mm
Voies  AV/AR 1692 mm  / 1701 mm
Volume du coffre 195 dm3

La Fisker Karma est la première berline de luxe électrique à prolongateur d'autonomie. Elle était assemblée par l'usine finlandaise Valmet Automotive pour le compte du constructeur automobile américain Fisker Automotive. Son concepteur Henrik Fisker fut également le désigner des Aston Martin DB9 et Aston Martin Vantage ainsi que la BMW Z8

En 2013, à la suite de problèmes financiers, le constructeur s’est placé sous la protection de la loi américaine sur les faillites et Henrik Fisker a démissionné de sa propre marque[1]. En 2014, il est racheté par une multinationale, le groupe Wanxiang. En 2015, celui-ci annonce que la Fisker Karma sera de nouveau produite et présentée au courant d'avril 2015[2].

Depuis, Fisker Automotive a changé de nom pour s'appeler maintenant Karma Automotive, une actuelle filiale du groupe Wanxiang. Karma Revero est le nouveau nom de la Fisker Karma. La voiture sera désormais produite en Californie dans la vallée de Moreno. Celle-ci entrera en production pour 2017.

À l'origine, de par sa conception et son fonctionnement, la Karma se veut un projet à vocation écologique. L'acteur américain et militant environnemental Leonardo DiCaprio ainsi que l'ancien vice président américain Al Gore, également militant environnemental, furent parmi les tout premiers acheteurs de ce véhicule.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Motorisation[modifier | modifier le code]

La Fisker Karma est équipée d'un moteur thermique, un 4-cylindres de 2 litres d'origine General Motors, suralimenté pour développer une puissance de 260 chevaux. Elle est équipée également de deux moteurs électriques d'une puissance de 150 kW chacun pour un total de 403 chevaux et un couple de 1300 Nm. Ce n'est pas une voiture hybride mais bien une voiture électrique puisque le moteur thermique n'actionne pas les roues directement, il ne sert qu'à recharger les batteries. Elle fait donc partie des Electric Vehicle with Extanded Range (EVer), soit une voiture électrique à prolongateur d'autonomie.

Transmission[modifier | modifier le code]

Il n'y a pas de boîte de vitesse. Les moteurs électriques sont connectés à un différentiel autobloquant qui gère électroniquement la puissance transmise aux roues motrices arrières.

Modes de conduite[modifier | modifier le code]

La Fisker Karma dispose de 3 modes de conduite accessible via des palettes situé au niveau du volant.

Les trois modes de conduite sont :

Mode Stealth[modifier | modifier le code]

Le mode Stealth est le mode tout électrique de la Karma. Il n'utilise que les batteries pour alimenter les moteurs électriques. La vitesse maximale via ce mode est de 153 km/h. Ce mode dispose d'une autonomie annoncé de 83 km, le moteur thermique prolongeant l'autonomie à 483 km.

Mode Sport[modifier | modifier le code]

Le mode Sport est le mode utilisant les moteurs électriques et le générateur thermique. Le moteur thermique alimente directement les moteurs électriques et les batteries le soutiennent pour tirer le maximum des 403 chevaux. La vitesse maximale via ce mode est de 200 km/h.

Mode Hill[modifier | modifier le code]

Le mode Hill (1 et 2) est le mode "frein moteur". Ce mode utilise les moteurs électriques en générateur pour recharger les batteries : cela crée un effet frein moteur, efficace pour recharger les batteries en descente par exemple.

Aspect écologique[modifier | modifier le code]

Dotée d'un design unique,issu du travail d'Henrik Fisker, la Fisker Karma est plus qu'un projet commercial,elle est un véritable projet d'ingénieur. La peinture extérieur est une peinture sans solvant à base d'eau ; pour les reflets métallisés, des cristaux de verre recyclé ont été incorporés (entre 35% et 55%). Le rembourrage des sièges est fabriqué à base de fibres de soja bio. Les boiseries intérieures sont issues d'arbres récupérés au fond du lac Michigan (Sunken Wood) ou lors d'incendies ou de tempêtes survenues en Californie (Fallen Wood et Rescued Wood). Le cuir est issu de bêtes à viande et est transformé dans la première usine autosuffisante et non polluante[réf. nécessaire]. Fisker remet un certificat officiel en certifiant l'origine. Fisker propose également la possibilité de choisir entre le cuir et un daim en polyester entièrement recyclé et certifié sans matière animale. Le toit équipé d'un panneau solaire sert à alimenter certaines composantes électriques de la voiture.

Equipements[modifier | modifier le code]

La Fisker Karma ne propose pas d'option, les équipements étant proposés proportionnellement au niveau de finitions (EcoStandard, EcoChic et EcoSport). La Karma dispose de séries de jantes 22 pouces (une première sur le marché des voitures de production), un toit photovoltaïque, des feux avant au xénon et feux de jour à DEL, la climatisation, des sièges avant et arrière chauffants, des sièges avant à réglage électrique, et une caméra de recul (EcoChic et EcoSport) entre autres.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le constructeur de voitures électriques Fisker en faillite, par Sylvain Arnulf, Usine Nouvelle, le 25 novembre 2013
  2. La Fisker Karma prépare son retour !, AutoPlus, le 3 avril 2015

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]