Fire Emblem: Shadow Dragon & the Blade of Light

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Fire Emblem: Shadow Dragon & the Blade of Light
Fire Emblem Ankoku Ryū to Hikari no Tsurugi Logo.png

Développeur
Éditeur
Compositeur
Yuka Tsujiyoko (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Producteur

Date de sortie
Genre
Mode de jeu
Plate-forme

Langue
Japonais, Anglais (Nintendo Switch uniquement)

Fire Emblem: Shadow Dragon & the Blade of Light (ファイアーエムブレム 暗黒竜と光の剣, Faiā Emuburemu: Ankoku Ryū to Hikari no Tsurugi?, Fire Emblem: Le Dragon d'Ombre et l'Épée de Lumière) est le premier jeu de la série Fire Emblem. C'est un tactical RPG sorti au Japon en 1990 sur Famicom. Le jeu a été développé par l'unité Nintendo R&D 1 et Intelligent Systems et fut édité par Nintendo. Il a été pour la première fois commercialisé hors des frontières japonaises dans une version officiellement localisée en anglais téléchargeable sur le Nintendo eShop de la Nintendo Switch entre le 4 décembre 2020 et le 31 mars 2021.

Un remake légèrement raccourci apparaît dans Fire Emblem: Monshō no Nazo, sorti en 1994 sur Super Famicom, en plus d'une suite à l'histoire du jeu. Un remake intégral connu sous le nom de Fire Emblem: Shadow Dragon est également sorti sur Nintendo DS en 2008.

Fire Emblem fut l'un des premiers jeux de tactique au tour par tour sur console de salon. Empruntant des éléments de gameplay aux jeux vidéo de rôle, tel que Dragon Quest, il est l'un des premiers jeux à inaugurer le genre du tactical RPG. Les jeux suivants offriront de nombreux changements dans le gameplay.

Le protagoniste principal du jeu, Marth, est devenu quant à lui célèbre lors de ses apparitions dans la série Super Smash Bros.. La princesse Shiida, personnage secondaire du jeu, apparaît sous forme d'autocollant dans Super Smash Bros. Brawl[1] et sous forme d'esprit dans Super Smash Bros. Ultimate.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Fire Emblem est un jeu de tactical RPG au tour par tour, opposant deux ou plusieurs groupes de personnages, pouvant à chaque tour se déplacer ou attaquer. Sa particularité vient que chaque personnage est unique à la fois en termes de classe et de statistiques et qu'une fois qu'un de vos personnages arrive au bout de ses points de vie, il disparaît à tout jamais du jeu. La stratégie du jeu consiste à placer chaque personnage selon ses forces et ses faiblesses dans des positions stratégiques ou d'attaquer des opposants dont la classe permet d'offrir un bonus d'attaque à votre personnage. Chacun de vos personnages est doté d'une barre d'expérience pouvant augmenter les compétences et les statistiques caractéristiques de leurs classes.

Intrigue[modifier | modifier le code]

Lieux[modifier | modifier le code]

Le jeu prend place sur le continent imaginaire d'Akaneia (rebaptisé Archanea dans les versions nord-américaine) tout comme ses deux remakes, Fire Emblem: Monshō no Nazo et Fire Emblem: Shadow Dragon.

Histoire[modifier | modifier le code]

Marth, prince d'Altea, est le descendant d'Anri, le guerrier qui a vaincu le Dragon d'Ombre Medeus. Cependant, un siècle après avoir été vaincu, ce dernier est ressuscité, et à la tête du royaume de Doluna, il conquiert Altea. Marth est contraint de fuir en exil dans le pays allié de Talys, tandis que sa sœur Elice est prise en otage et que son père est tué par le sorcier démoniaque Gharnef, responsable de la résurrection de Medeus. Avec l'aide de chevaliers alteans ainsi que de Shiida, la princesse de Talys, Marth part en quête de Falchion, l'épée sacrée d'Anri subtilisée par Gharnef, et obtient l’Emblème du Feu de la part de la princesse Nyna d'Akaneia, qui le reconnaît comme le héros du continent tout entier. Armé de Falchion, il pourra affronter Medeus, reconquérir le royaume d'Altea et sauver sa sœur.

Développement[modifier | modifier le code]

Équipe de développement[modifier | modifier le code]

Histoire du développement[modifier | modifier le code]

Le développement de Fire Emblem commence en 1987 part de l'idée de diversifier l'activité d'Intelligent Systems, principalement connu pour créer du hardware pour la NES et le Famicom Disk System et de développer des jeux de simulation. Après Famicom Wars, l'équipe voulait pousser plus loin la mécanique de jeu en incluant des éléments liés aux RPG ce qui a conduit à la production de Fire Emblem. L'équipe de développement n'était pas très grosse et la plupart d'entre eux travaillait sur d'autres projets pendant le développement. La mémoire de Fire Emblem usait plus de place que ce que la Famicom pouvait supporter et l'équipe décida d'inclure certains éléments dans la portion destiné à la sauvegarde du jeu[2].

Remakes[modifier | modifier le code]

Une nouvelle version du jeu apparaît en 1994 sur la Super Famicom dans le jeu Fire Emblem: Monshō no Nazo. Cette nouvelle version, connue sous le nom de "Livre 1", est raccourcie de quelques chapitres, mais le jeu comprend en parallèle un nouveau scénario qui approfondit l'univers du jeu et raconte la suite de l'histoire, le "Livre 2".

Un second remake intitulé Fire Emblem: Shadow Dragon est sortie en 2008 sur la console portable Nintendo DS. L'intégralité des chapitres du jeu original est restituée, et est ajouté un prologue racontant la fuite de Marth vers Talys ainsi que des chapitres optionnels visant à recruter de nouveaux personnages.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]