Fiona Bruce (femme politique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Fiona Bruce.
Fiona Bruce
Official portrait of Fiona Bruce crop 2.jpg
Fonctions
Membre du 57e Parlement du Royaume-Uni (d)
Congleton
depuis le
Membre du 56e Parlement du Royaume-Uni (d)
Congleton
-
Membre du 55e Parlement du Royaume-Uni (d)
Congleton
-
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (61 ans)
WickVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Fiona Claire BruceVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Parti politique

Fiona Claire Bruce née le [1] est une femme politique du Parti conservateur britannique, députée de Congleton depuis les élections générales de 2010[2],[3].

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Née Fiona Claire Riley à Wick, dans l'extrême nord de l'Écosse, elle a étudié à la High School for Girls de Burnley et à la Lellaff School de Howell , avant d'étudier le droit à l'université de Manchester et de poursuivre des études au Chester Law College .

Elle a été admise comme avocate en 1981 et est associée principale du cabinet Fiona Bruce & Co depuis sa création en 1988.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Elle a été élue en 2004 au conseil d’arrondissement de Warrington, où elle a été membre exécutif des finances de 2006-2009. Elle s'est retirée du Conseil après son élection au Parlement en 2010.

Elle s'était présentée sans succès à Warrington South aux élections générales de 2005, terminant deuxième derrière la députée travailliste en exercice, Helen Southworth.

Elle a reçu le titre de femme d'affaires de l'année en 2003 et a été classée sur la liste des conservateurs en 2006[4].

Suite à sa sélection comme candidate du parti conservateur dans la circonscription, elle a nié avoir été choisie à la suite d'une campagne orchestrée par des groupes religieux sensibles à ses convictions chrétiennes évangéliques[5] Bruce est membre du conseil de l'Alliance évangélique et décrit sa "priorité à défendre et à défendre le caractère sacré de la vie humaine" au Parlement. [6].

En février 2015, Bruce a présenté un amendement au projet de loi sur les crimes graves 2014 visant à interdire l'avortement en fonction du sexe de l'embryon. [7],[8] L'amendement a été rejeté par 292 voix contre 201 [9]

Elle est membre du Scottish Affairs Select Committee depuis 2010[10]. Elle a soutenu le Brexit lors du référendum de 2016[11].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Who's Who », Ukwhoswho.com (consulté le 15 janvier 2012)
  2. « Fiona Bruce », theyworkforyou.com, sur theyworkforyou.com
  3. « BBC News - Election 2010 - Constituency - Congleton », bbc.co.uk, sur bbc.co.uk
  4. Who is on the A-list? at conservativehome web site
  5. « Christian Tories rewrite party doctrine », The Financial Times, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  6. « Question Time », sur Evangelical Alliance (consulté le 19 mars 2015)
  7. Fiona Bruce, « Sex-selective abortion is unacceptable – we must make the law clear », sur Conservative Home (consulté le 19 mars 2015)
  8. Sarah Ditum, « Against the Fiona Bruce amendment: why feminists should oppose the ban on sex-selective abortion », New Statesman,‎ (lire en ligne)
  9. « MPs reject backbench bid to amend abortion laws », BBC,‎ (lire en ligne)
  10. « Fiona Bruce », parliament.uk, (consulté le 15 janvier 2012)
  11. Tom Goodenough, « Which Tory MPs back Brexit, who doesn’t and who is still on the fence? », The Spectator,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]