Fins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de paronymie Cet article possède des paronymes ; voir : Fin et Fine.
Fins
Le monument aux morts
Le monument aux morts
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Péronne
Canton Péronne
Intercommunalité Communauté de communes du canton de Roisel
Maire
Mandat
Daniel Decodts
2014-2020
Code postal 80360
Code commune 80312
Démographie
Population
municipale
284 hab. (2014)
Densité 41 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 02′ 08″ nord, 3° 02′ 34″ est
Altitude Min. 93 m – Max. 138 m
Superficie 6,87 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte administrative de la Somme
City locator 14.svg
Fins

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Fins

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fins

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fins

Fins est une commune française, située dans le département de la Somme en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Fins vient du latin Fines[1] (Limites), traduction gallo-romaine du toponyme gaulois *equoranda, souvent associé à la frontière entre deux peuples gaulois, et dont la dérivation directe la plus fréquente est Ingrandes.

Fins se trouvait près de la frontière entre les Nerviens et Viromandui[2] qui devint ensuite limite des diocèses de Cambrai et Noyon, entre le Cambrésis et la Picardie, enfin entre les départements du Nord et de la Somme[3]. Une borne du XVIe siècle (encore existante sur le terroir de la commune de Gouzeaucourt, Nord) indiquait le passage du royaume de France (Picardie) dans le Saint-Empire (Cambrésis).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours
(au 6 mai 2014)
Daniel Decodts   Réélu pour le mandat 2014-2020[4], [5]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[7],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 284 habitants, en augmentation de 2,53 % par rapport à 2009 (Somme : 0,32 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
428 410 426 451 506 524 588 617 631
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
627 606 622 601 626 629 599 600 583
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
502 508 429 242 349 321 334 289 305
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2011 2014
333 313 296 258 243 257 270 283 284
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Martin
Il est décoré à son sommet par un poilu, blessé et mourant[10] qui, la main gauche sur le cœur, a la tête inclinée sur son épaule gauche et basculée en arrière. Le côté pathétique de la scène est renforcé par la position de son coude droit, relevé à la verticale, et sa main droite pressant sa tempe.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Le peintre Charles-Henri Michel est né et a passé quelques années de sa vie à Fins. Il est né dans une ferme du village (une plaque le signale). Il a sa statue sur la place qui porte son nom.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Charles Rostaing, Les Noms de lieux, PUF, coll. Que sais-je ?, Paris, 1969, page 54 et page 41
  2. Roger Dion, Les Frontières de la France, Hachette, Paris, 1947, pages 6 à 9 (carte)
  3. La situation est plus compliquée que ne l'indique Roger Dion, Fins se trouvant dans la Somme (Ambiani) et étant aussi très proche de la limite du Pas-de-Calais (Atrebates)
  4. « Liste des maires de la Somme », sur http://www.somme.pref.gouv.fr, (consulté le 30 août 2008)
  5. « Liste des maires de la Somme » [PDF], Liste des élus du département de la Somme, Préfecture de la Somme, (consulté le 9 juin 2014)
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  10. Étude de Dominique et Jean-Etienne Guerrini

Liens externes[modifier | modifier le code]