Fine de Bourgogne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Fine de Bourgogne est une fine issue de la distillation du vin et, plus précisément, des lies fines provenant des soutirages des vins.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Définition légale[modifier | modifier le code]

L'appellation d'origine contrôlée « Fine de Bourgogne » désigne des eaux-de-vie ayant été élevées sous bois au minimum trois ans. Elle a été définie par le décret n° 2011-283 du 17 mars 2011[1].

Il convient de ne pas confondre la Fine de Bourgogne avec le Marc de Bourgogne qui est un marc.

Zone géographique[modifier | modifier le code]

La Fine de Bourgogne peut provenir de 388 communes sur quatre départements :

Âge des Fines de Bourgogne[modifier | modifier le code]

Les Fines de Bourgogne sont vieillies obligatoirement trois ans en fûts de chêne avant commercialisation. C'est l'élevage, qui permet à l'alcool de s'évaporer lentement et à l'eau de vie de gagner en douceur et en complexité.

Elles pourront revendiquer les mentions « Vieille », « Très vieille » ou « Hors d'âge », après 3, 6 et 10 ans de vieillissement sous bois[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Décret n° 2011-283 du 17 mars 2011 consulté le 10 juin 2012.
  2. Revue vinicole internationale consultée le 10 juin 2012.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alcools et liqueurs de Bourgogne par Paul Jeannin-Naltet (Tastevin en Main n° 77 ; Revue de la Confrérie des Chevaliers du Tastevin ; mai 1984)
  • Marc, Fine, Ratafia de Bourgogne par René Jeannin-Naltet (Tastevin en main n° 143 - Juin 2017 ; Revue de la Confrérie des Chevaliers du Tastevin)
  • Le Vin de Bourgogne par Jean-François Bazin (Dunod, Paris 2013, page 187 à 191)
  • Dictionnaire universel du vin de Bourgogne par Jean-François Bazin (Presses du Belvédère)

Articles connexes[modifier | modifier le code]