Financement des partis politiques et campagnes électorales

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la politique image illustrant l’économie
Cet article est une ébauche concernant la politique et l’économie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le financement des partis politiques et campagnes électorales est un enjeu central de la vie politique démocratique ainsi que du droit électoral.

Belgique[modifier | modifier le code]

États-Unis[modifier | modifier le code]

Le cadre juridique général est fixé aux États-Unis par la Loi sur les campagnes électorales fédérales de 1971, modifiée en 1974 (cf. Buckley v. Valeo) et à plusieurs reprises ensuite. En 2010, la Cour suprême a étendu la possibilité offerte aux entreprises de financer les campagnes politiques dans un arrêt historique et controversé, Citizens United v. Federal Election Commission.

France[modifier | modifier le code]

Le financement de la vie politique et électorale est en France réglementé depuis la fin des années 1980.

La réglementation a plusieurs volets : la réglementation des recettes et des dépenses des partis politiques, la réglementation des recettes et des dépenses des campagnes électorales et les déclarations de patrimoine.

L’État participe à la vie politique par le remboursement partiel des campagnes électorales et l’aide financière des partis politiques.

Suisse[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Partis politiques suisses.

Comparaison dans différents pays[modifier | modifier le code]

Le financement politique dans différents pays[1]
Pays Financement public Financement entreprises Financement étranger Publicité des comptes Plafonnement des dons Contrôle des comptes
Allemagne oui oui non oui non oui (par un organe politique)
Espagne oui oui non oui non oui (par un organe politique)
États-Unis oui non (exceptions) non oui oui oui (par un organe politique)
France oui non non oui oui oui (par un organe indépendant)
Italie oui oui oui oui oui

oui (par un organe politique)

Japon oui oui (exceptions) non oui non non
Royaume-Uni non oui oui oui non oui (par un organe indépendant)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Yves-Marie Doublet, « L’argent et la politique : comparaison internationale des modes de financement », Rapport moral sur l’argent dans le monde,‎ (lire en ligne)