Finale de la Coupe du monde de football

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Coupe du monde de football ou Championnat du monde de football ou encore Coupe du monde de la FIFA[note 1] est une compétition internationale de football qui se déroule ordinairement tous les quatre ans. Cette compétition, créée en 1928 en France, sous l'impulsion de Jules Rimet alors président de la FIFA, est ouverte à toutes les fédérations reconnues par la Fédération internationale de football association (FIFA). Le vainqueur de la Coupe du monde à la fin de la compétition obtient le titre de Champion du monde. La première édition se déroule en 1930 en Uruguay, dont l'équipe nationale sort vainqueur.

La finale de la Coupe du monde de football est la rencontre de football déterminant l'équipe nationale qui remporte la Coupe du monde de football, dont elle constitue le dernier match. Si après 90 minutes de jeu régulier, le score est nul , une période supplémentaire de 30 minutes, appelée prolongation, est ajoutée. Si un tel match est encore à égalité après un temps supplémentaire, il est décidé par des tirs au but de la séance de tirs au but. L'équipe qui remporte la séance de tirs au but est alors déclarée championne.

Le tournoi a été décidé par un match unique à chaque occasion sauf 1950, lorsque le vainqueur du tournoi a été décidé par un dernier groupe à la ronde disputé par quatre équipes (Uruguay, Brésil, Suède et Espagne). La victoire 2-1 de l'Uruguay contre le Brésil a été le match décisif (et l'un des deux derniers matches du tournoi) qui leur a permis de prendre les devants et de s'assurer qu'ils ont terminé en tête du classement des champions du monde. Par conséquent, ce match est considéré par la FIFA comme la finale de facto de la Coupe du Monde 1950.

Listes des finales[modifier | modifier le code]

Date Lieu Vainqueur Score final Finaliste Buteur(s) Affluence
Stade Centenario, Montevideo, Drapeau de l'Uruguay Uruguay Uruguay 4 - 2 Argentine Uruguay : Dorado (12e), Cea (57e), Iriarte (68e), Castro (90e)
Argentine : Peucelle (20e), Stabile (37e)
68 346
Stadio Nazionale del PNF, Rome, Drapeau du Royaume d'Italie Italie Italie 2 - 1
a.p.
Tchécoslovaquie Italie : Orsi (81e), Schiavio (95e)
Tchécoslovaquie : Puč (76e)
50 000
Stade olympique Yves-du-Manoir, Colombes, Drapeau de la France France Italie 4 - 2 Hongrie Italie : Colaussi (6e, 35e), Piola (16e, 82e)
Hongrie : Titkos (8e), Sárosi (70e)
45 000
[note 2] Stade Maracanã, Rio de Janeiro, Drapeau du Brésil Brésil Uruguay 2 - 1 Brésil Uruguay : Schiaffino (66e), Ghiggia (79e)
Brésil : Friaça (47e)
173 850
Stade du Wankdorf, Berne, Drapeau de la Suisse Suisse Allemagne de l'Ouest 3 - 2 Hongrie Allemagne de l'Ouest : Morlock (10e), Rahn (18e, 84e)
Hongrie : Puskás (6e), Czibor (8e)
62 471
Råsunda, Stockholm, Drapeau de la Suède Suède Brésil 5 - 2 Suède Brésil : Vavá (9e, 32e), Pelé (55e, 90e), Zagallo (80e)
Suède : Liedholm (4e), Simonsson (80e)
49 737
Estadio Nacional, Santiago, Drapeau du Chili Chili Brésil 3 - 1 Tchécoslovaquie Brésil : Amarildo (17e), Zito (69e), Vavá (78e)
Tchécoslovaquie : Masopust (15e)
69 000
Wembley, Londres, Drapeau de l'Angleterre Angleterre Angleterre 4 - 2
a.p.
Allemagne de l'Ouest Angleterre : Hurst (18e, 101e, 120e), Peters (78e)
Allemagne de l'Ouest : Haller (12e), Weber (90e)
96 924
Stade Azteca, Mexico, Drapeau du Mexique Mexique Brésil 4 - 1 Italie Brésil : Pelé (18e), Gérson (66e), Jairzinho (71e), Carlos Alberto (86e)
Italie : Boninsegna (37e)
107 412
Olympiastadion, Munich, Allemagne de l'Ouest Allemagne de l'Ouest Allemagne de l'Ouest 2 - 1 Pays-Bas Allemagne de l'Ouest : Breitner (26e s.p.), Müller (44e)
Pays-Bas : Neeskens (2e s.p.)
79 000
Stade Monumental, Buenos Aires, Drapeau de l'Argentine Argentine Argentine 3 - 1
a.p.
Pays-Bas Argentine : Kempes (38e, 105e), Bertoni (115e)
Pays-Bas : Nanninga (82e)
71 483
Stade Santiago Bernabéu, Madrid, Drapeau de l'Espagne Espagne Italie 3 - 1 Allemagne de l'Ouest Italie : Rossi (56e), Tardelli (69e), Altobelli (80e)
Allemagne de l'Ouest : Breitner (83e)
90 000
Stade Azteca, Mexico, Drapeau du Mexique Mexique Argentine 3 - 2 Allemagne de l'Ouest Argentine : Brown (23e), Valdano (56e), Burruchaga (84e)
Allemagne de l'Ouest : Rummenigge (74e), Völler (81e)
114 580
Stadio Olimpico, Rome, Drapeau de l'Italie Italie Allemagne de l'Ouest 1 - 0 Argentine Allemagne de l'Ouest : Brehme (85e s.p.) 73 603
Rose Bowl, Pasadena, Drapeau des États-Unis États-Unis Brésil 0 - 0
3 t.a.b. 2
Italie 94 194
Stade de France, Paris, Drapeau de la France France France 3 - 0 Brésil France : Zidane (27e, 45e), Petit (90e) 80 000
International Stadium, Yokohama, Drapeau du Japon Japon Brésil 2 - 0 Allemagne Brésil : Ronaldo (67e, 79e) 69 029
Olympiastadion, Berlin, Drapeau de l'Allemagne Allemagne Italie 1 - 1
5 t.a.b. 3
France Italie : Materazzi (19e)
France : Zidane (7e s.p.)
75 550
Soccer City, Johannesbourg, Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud Espagne 1 - 0
a.p.
Pays-Bas Espagne : Iniesta (116e) 84 490
Stade Maracanã, Rio de Janeiro, Drapeau du Brésil Brésil Allemagne 1 - 0
a.p.
Argentine Allemagne : Götze (113e) 74 738
Stade Loujniki, Moscou, Drapeau de la Russie Russie France 4 - 2 Croatie France : Mandžukić (18e csc), Griezmann (38e sp), Pogba (59e), Mbappé (65e)
Croatie : Perišić (28e), Mandžukić (69e)
78 011
18 décembre 2022 Stade de Lusail, Lusail, Qatar

Résultats par pays[modifier | modifier le code]

Carte des pays vainqueurs.
Sélection Victoires Finalistes Total des participations Victoires en Finalistes en
Brésil 5 2 7 1958, 1962, 1970, 1994, 2002 1950, 1998
Allemagne 4 4 8 1954, 1974, 1990, 2014 1966, 1982, 1986, 2002
Italie 4 2 6 1934, 1938, 1982, 2006 1970, 1994
Argentine 2 3 5 1978, 1986 1930, 1990, 2014
France 2 1 3 1998, 2018 2006
Uruguay 2 0 2 1930, 1950
Angleterre 1 0 1 1966
Espagne 1 0 1 2010
Pays-Bas 0 3 3 1974, 1978, 2010
Tchécoslovaquie 0 2 2 1934, 1962
Hongrie 0 2 2 1938, 1954
Suède 0 1 1 1958
Croatie 0 1 1 - 2018

Statistiques[modifier | modifier le code]

La finale de 1994 entre le Brésil et l'Italie est la seule où aucun but n'a été marqué (0-0)

En 21 coupes du mondes, seules 13 nations ont atteint la finale sur 42 possibles. Tous les participants sont issus de UEFA et CONMEBOL

Il y a eu 18 affiches différentes sur 21 possibles: seules Allemagne-Argentine (3 fois) et Brésil-Italie (2 fois) ont été jouées plus d'une fois.

Participations[modifier | modifier le code]

Sélections[modifier | modifier le code]

L'Allemagne est la sélection nationale qui a joué le plus de finales : huit au total, contre sept pour le Brésil, six pour l'Italie et cinq pour l'Argentine.

Joueurs[modifier | modifier le code]

Cafu est le joueur ayant participé au plus de finales : il a joué pour le Brésil lors des finales de 1994, 1998 et 2002.

Joueurs / Entraineurs[modifier | modifier le code]

Mario Zagallo, Franz Beckenbauer et Didier Deschamps sont les seuls joueurs ayant remporté la finale en tant que joueurs puis en tant qu'entraineurs.

Buts et buteurs[modifier | modifier le code]

La finale de Coupe du monde qui voit le plus de buts est celle de 1958 : sept buts sont marqués, cinq par le Brésil et deux par la Suède.

Ce match est également la première finale à s'achever sur une différence de trois buts, jamais dépassée depuis lors mais rééditée à deux occasions. Lors de la finale de 1970, le Brésil s'impose à nouveau par trois buts d'écart, face à l'Italie sur le score de 4 à 1. En 1998, l'équipe brésilienne subit cette fois une défaite par trois buts, face à la France. La finale de 1998 est ainsi la seule à s'achever sur le maximum de buts de différence sans que l'équipe victorieuse n'en encaisse un seul.

La finale avec le moins de buts est celle de 1994, au cours de laquelle ni le Brésil ni l'Italie ne parviennent à marquer dans le temps réglementaire ou les prolongations. Il faut atteindre les tirs au but pour voir les Sud-Américains s'imposer.

Avec 3 buts en finale, les brésiliens Pelé (1958, 1970) Vavá (1958, 1962), l'anglais Hurst (1966) et le français Zidane (1998, 2006) sont les meilleurs buteurs en finale. L'anglais est le seul joueur de l'histoire à avoir inscrit un triplé en finale.

Prolongations[modifier | modifier le code]

Il y a eu 7 finales de la coupe du monde qui ont eu recours à la prolongation dont 2 se sont soldées par une séance de tirs au but:

  • 1934 : Italie – Tchécoslovaquie 2-1 a.p.
  • 1966 : Angleterre – Allemagne 4-2 a.p.
  • 1978 : Argentine – Pays-Bas 3-1 a.p.
  • 1994 : Brésil – Italie 0-0 a.p., 3 t.a.b. à 2
  • 2006 : Italie – France 1-1 a.p., 5 t.a.b. à 3
  • 2010 : Espagne – Pays-Bas 1-0 a.p.
  • 2014 : Allemagne – Argentine 1-0 a.p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Nom officiel de la compétition affiché depuis l’édition 2002 en anglais : FIFA World cup.
  2. La Coupe du monde de football de 1950 n'a pas donné lieu à une phase finale, celle-ci étant remplacée par une phase de poule à quatre équipes. La "finale" fut alors le match opposant les deux premiers du groupe, à l'issue de la phase de poules.

Références[modifier | modifier le code]