Filtre-presse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’industrie image illustrant la vigne et le vin
Cet article est une ébauche concernant l’industrie et la vigne et le vin.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Un banc de filtre-presse à la manufacture nationale de Sèvres.

Le filtre presse est une machine permettant de séparer un mélange solide-liquide.

Principe[modifier | modifier le code]

« Galette » déshydratée plaquée sur le filtre après pressage.

Le liquide est extrait d'une chambre revêtue d'une toile filtrante par injection de la matière sous pression. En pratique, on distingue deux types de pressage :

  • le pressage sur plateau[1], d'usage général
  • le pressage sur tapis roulant[2], plutôt utilisé pour les boues

Un filtre presse fait typiquement passer une boue contenant 10 % de matière sèche à une galette (poudre humide pressée) comportant environ 50 % de matière sèche, à raison d'un débit de 10 à 50 m3/h par unité de traitement. La pression appliquée au pressage est de quelques dizaines de bars. Une réduction de la teneur en liquide permet :

  1. d'accélérer le séchage de cristaux ou de poudres ;
  2. de gagner du volume au stockage des matières sèches ;
  3. de limiter la migration des « MES » (matières en suspension).

Utilisation[modifier | modifier le code]

Ces machines interviennent dans de multiples secteurs d'activité : extraction minière, métallurgie, génie chimique, agro-alimentaire, épuration des eaux etc.

Œnologie[modifier | modifier le code]

Filtre-presse œnologique

En œnologie, les filtre-presses sont utilisés pour le traitement des bourbes ou des lies, avec une adjonction de terre de filtration comme la perlite. Le jus ou vin clair est conservé, les résidus sont éliminés.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • coll., Mémento technique de l'eau, Degrémont, (réimpr. 10e éd.), 2 vol. reliés