Filles perdues

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Filles perdues
Auteur Alan Moore et Melinda Gebbie
Pays Royaume-Uni
Genre roman graphique
Version originale
Langue anglais
Titre Lost Girls
Éditeur Top Shelf Productions
Date de parution 2006
ISBN 1891830740
Version française
Traducteur Anne Capuron
Éditeur Delcourt
Date de parution 2008
Illustrateur Melinda Gebbie

Filles perdues (anglais : Lost Girls) est un bande dessinée érotique écrite par le Britannique Alan Moore et dessinée par l'Américaine Melinda Gebbie. Ses cinq premiers chapitres ont été publiés en 1991-1992 dans la revue américaine Taboo, augmentés de deux nouveaux chapitres lorsqu'il ont été recueillis en deux albums par Tundra Publishing en 1995 et 1996, puis de vingt-deux nouveaux chapitres pour la parution d'un recueil en trois volumes chez Top Shelf Productions en 2006[1].

La traduction français, due à Anne Capuron et publiéee chez Delcourt en 2008, a figuré en sélection officielle du Festival d'Angoulême 2009.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans un hôtel nommé Himmelgarten au début du XXe siècle, trois jeunes femmes vont se rencontrer et s'apercevoir lors d'une réminiscence érotique qu'elles possèdent toutes trois le point commun d'avoir été l'héroïnes d'histoires qui s'avèrent être pour le lecteur les contes les plus célèbres de son enfance : Le Magicien d'Oz, Alice au pays des merveilles et Peter Pan. Dorothé, Alice et Wendy dès lors, dans une Europe qui se prépare à la guerre, vont se confesser entre elles-mêmes, ce passé sulfureux qui rendit l'oubli d'abord nécessaire.

Un projet et une publication mouvementés[modifier | modifier le code]

Filles perdues est un projet de longue haleine, sur plus de 16 ans. Publié au départ dans le magazine Taboo (en), le projet est remanié plusieurs fois, toujours dans le sens d'une collaboration plus étroite entre Moore et Gebbie. Une série à dix exemplaires est envisagée, mais, l'ampleur de l'œuvre se révélant au fur et à mesure, il est finalement décidé de livrer à un éditeur un seul grand ensemble cohérent. Top Shelf s'en charge, et, après quelques retards, l'ouvrage est publié en 2006 aux États-Unis. Malheureusement le détenteur des droits de Peter Pan, l'hôpital Great Ormond Street, bloque longtemps la publication au Royaume-Uni, et par là même dans toute l'Europe. Début 2008, les droits expirent, et Filles perdues sort en magasin[2]. Néanmoins, malgré le succès critique et commercial, certaines chaînes comme Virgin refusent encore aujourd'hui de l'intégrer à leurs catalogues.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Andrew Edwards, « Lost Girls », dans M. Keith Booker (dir.), Encyclopedia of Comic Books and Graphic Novels, Santa Barbara, Grenwood, , xxii-xix-763 p. (ISBN 9780313357466), p. 368-369.

Lien externe[modifier | modifier le code]

  1. Une interview d'Alan Moore à propos de Filles perdues.

Notes et références[modifier | modifier le code]