Filles pauvres de saint Joseph Calasanz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Filles pauvres de saint Joseph Calasanz
Ordre de droit pontifical
Approbation diocésaine 21 septembre 1892
par cardinal Bausa
Approbation pontificale 18 décembre 1911
par Pie X
Institut congrégation religieuse
Type apostolique
Spiritualité calasanctienne
But enseignement
Structure et histoire
Fondation 24 juin 1889
Florence
Fondateur Célestine Donati
Abréviation F.P.S.G.C
Autres noms calasanctiennes
Patron saint Joseph Calasanz
Site web site officiel
Liste des ordres religieux

Les filles pauvres de saint Joseph Calasanz (en latin : Congregationis Filiarum Pauperum a S. Iosepho Calasanctio) sont une congrégation religieuse de droit pontifical vouée à l'enseignement.

Historique[modifier | modifier le code]

La congrégation est fondée à Florence par Marie Anne Donati (1848-1925) en religion Célestine de la Mère de Dieu, sous la direction de Celestino Zini, supérieur provincial des piaristes et archevêque de Sienne. Le 24 juin 1889, Célestine Donati (1848-1925) et quatre compagnes reçoivent l'habit religieux des mains de Mgr Zini donnant officiellement naissance à la congrégation dont le but est l'éducation des enfants, en particulier les pauvres, les abandonnés et les enfants de prisonniers ; leur première école est inaugurée le 28 décembre 1889 et les sœurs accueillent le premier orphelin le 22 juin 1891. La congrégation obtient l'approbation diocésaine le 21 septembre 1892 du cardinal Agostino Bausa, archevêque de Florence.

L'institut reçoit l'approbation finale du pape Pie X le 18 décembre 1911 et ses constitutions sont approuvées par Benoît XV le 28 février 1920.

Activités et diffusion[modifier | modifier le code]

Les sœurs se consacrent à l'éducation et l'enseignement des jeunes.

Elles sont présentes en Italie et au Brésil.

La maison-mère est à Florence.

Au 31 décembre 2005 l'institut comptait 99 religieuses dans 19 maisons.

Notes et références[modifier | modifier le code]