Filles du Calvaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Calvaire.

Les Filles du Calvaire ou Bénédictines de Notre-Dame du Calvaire ou Calvairiennes sont une congrégation religieuse de la famille bénédictine fondée en 1617 par Antoinette d'Orléans-Longueville (1572-1618), femme issue de la noblesse française d'ascendance capétienne et par le capucin réformateur français François Leclerc du Tremblay (1577-1638), connu en religion sous le nom de Père Joseph. Leur nom vient du Calvaire, la montagne à Jérusalem, où Jésus a été crucifié.

Histoire[modifier | modifier le code]

La congrégation a existé canoniquement de 1617, date de sa fondation, à 1797 et de son rétablissement en 1822 à nos jours.

Fondations des monastères[modifier | modifier le code]

Les fondations de monastères calvairiens se sont succédé au XVIIe siècle :

Situation en 2011[modifier | modifier le code]

L'église du monastère Notre-Dame de Bouzy-la-Forêt

En 2011, la congrégation réunit quatre monastères :

Littérature[modifier | modifier le code]

Les Filles du Calvaire est un roman de Pierre Combescot, qui fut distingué par le Prix Goncourt en 1991, ainsi que le titre d'un roman de Lucie Faure.

Toponymes[modifier | modifier le code]

Il existe à Paris une station de métro qui porte le nom de Filles du Calvaire, ainsi qu'une rue et un boulevard (dans les troisième et onzième arrondissements) sur lequel donnait le jardin du couvent des Filles du Calvaire. Ce couvent a été saisi comme bien du clergé à la Révolution française et a été converti en quartier de cavalerie.

Notes et références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • La fondatrice de la Congrégation des Bénédictines de N.-D. du Calvaire (primitive observance) Madame Antoinette d'Orléans-Longueville, marquise de Belle-Isle, en religion Mère Antoinette de Sainte-Scholastique, 1725-1618, par une moniale de la même congrégation, préface de Georges Rigault, Poitiers, Imprimerie moderne, Nicolas, Renault et Cie, 1932.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]