Filler (géotechnique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Filler.

Le filler (de l'anglais to fill qui signifie remplir), également appelé fines ou fines d'addition, est un granulat fin, de 0 à 125 µm environ et destiné à remplir, à charger divers produits des industries du BTP.

Il charge :

  • l'asphalte artificiel à des doses voisines de 10 %, pour son pouvoir rigidifiant ;
  • les enrobés bitumineux,à des doses voisines de 5 à 6 % dans les pays de l'Europe du Nord, 3 à 4 % dans les pays de l'Europe du Sud, pour son pouvoir rigidifiant ;
  • les bétons de ciment hydraulique, à des doses voisines de 50 à 80 kg par m3, comme substitution du ciment ; il s'agit le plus souvent de fumée de silice (micro- ou nanoparticules issues de la métallurgie du silicium et de ses alliages) [1].

Importance économique[modifier | modifier le code]

Les statistiques des livraisons en France pour 2005, relevées par l’UNICEM, indiquent :

  • poudre de pierre et carbonates de chaux pour fillers routiers : 580 000 tonnes
  • De nombreux bétons spéciaux intègrent de grandes quantités de fumée de silice comme filler actif[1], filler qui se vend beaucoup plus cher que le ciment lui-même. Et « le prix du m3 de BFUP de béton fibré à ultra-hautes performances (BFUP) est vendu par les cimentiers environ 700 € contre 200 € pour un béton standard et 280 € pour un béton à hautes performances (BHP) »[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]