Fille à pédés

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
« Miss Fag Hag » (« Miss fille à pédés ») lors de la Mermaid Parade à Coney Island, en 2010.

Sur les autres projets Wikimedia :

Fille à pédés est une expression qui qualifie l’attitude d’une femme, souvent hétérosexuelle, fréquentant des hommes homosexuels avec assiduité. Le diminutif « FAP » est aussi parfois utilisé[1].

Description[modifier | modifier le code]

Cette expression peut avoir une connotation vulgaire, mais la reprise du terme péjoratif[2] « pédé » peut aussi souligner son affranchissement des préjugés[3].

Ce rapprochement a pu être vu comme l’expression d’une complicité dans l’attirance pour les hommes.

Certains cas peuvent relever du défi que représente la recherche d’un amour inaccessible (comme Marguerite Yourcenar, qui vécut avec un homosexuel, ou Marguerite Duras et Yann Andréa).

La plupart des cas montrent cependant que les homosexuels peuvent surtout intéresser les femmes (lesbiennes ou hétérosexuelles) désireuses d’établir une amitié avec un homme sans qu’il y ait d’ambiguïté, de tentative de séduction[4].

De la même façon on peut parler de « mec à gouines »[5].

Dans le champ des représentations culturelles, les références abondent[6].

Dans la littérature[modifier | modifier le code]

  • En 2003, le magazine Têtu a inauguré la chronique d’une fille à pédés, qui caricaturait la superficialité d’une jeune femme et de ses amis homosexuels.
  • Au Japon, il existe un genre de mangas à part entière (qui a son rayon au même titre que « humour », « science-fiction », etc.) : le Shōnen-ai ou Boy’s Love. Ce sont les mangas dont les protagonistes sont des hommes homosexuels mais dont le public cible est constitué de femmes. Les fans de ces mangas sont surnommées fujoshi.

Dans la chanson[modifier | modifier le code]

  • Dans Starmania (1978), la chanson Un garçon pas comme les autres (Ziggy), parle d’une fille amoureuse d’un jeune homme aimant les garçons.
  • Clarika se révèle curieuse de ce que font Les garçons dans les vestiaires en 2001.
  • Une des chansons de l’album de Lorie (2lor en moi ?, sorti en 2007), s’intitulant 1 garçon, reprend le thème de Ziggy en évoquant l’amour-amitié qu’une fille porte à l’égard d’un garçon qui en aime un autre.
  • Sur l’album It’s Not Me, It’s You (2009) de Lily Allen, une chanson s’intitule « Fag Hag ». Elle explique les affinités qu’une femme et un homosexuel peuvent avoir en amitié.

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les artistes gays d'Afrique du Sud, Arte, 24 juin 2010.
  2. Voir l’article consacré au terme pédé.
  3. Francis Dorléans, Snob Society, Paris, Flammarion, 2009, p. 129.
  4. (en) John Williams, Straight Women, Gay Men: A Special Relationship, New York, Dial Press, 1980.
  5. Têtu, Homosexualité : après les « filles à pédés », les « mecs à gouines », Rue89, 25 avril 2011.
  6. (en) Stephen Maddison, Fags, Hags and Queer Sisters: Gender Dissent and Heterosocial Bonding in Gay Culture, Palgrave Macmillan, 2000.