Fila

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Fila
logo de Fila
illustration de Fila

Création 1911 à Biella, Italie
Dates clés 2007 : rachat
Fondateurs Ettore et Giansevero Fila
Personnages clés Yoon-Soo Yoon (PDG)
Forme juridique Société à responsabilité limitée (en) et société à capitaux privésVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Séoul
Drapeau de Corée du Sud Corée du Sud
Activité Vêtements de sport
Produits Sneaker, vêtement, accessoire de mode, articles de sport et soulier (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.fila.de

Fila est une marque italienne fondée à Biella dans le Piémont (Italie) en 1911[1] par les frères Fila, Ettore et Giansevero, spécialisée dans les vêtements de sport[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1911, les frères Fila ont une filature de laine à Biella[3]. Très vite, leur activité se développe[3].

Dans les années 1950, leur usine devient une grande manufacture spécialisée dans les sous-vêtements.[3] L'entreprise se réoriente finalement vers l'univers sportif.[3]

En 1973, la marque lance sa première collection de vêtements de sport[4]. Un an plus tard, elle commercialise une ligne de polos, White Line, portés par des sportifs connus[3]. Dans les années 1970, la marque est rendue célèbre par des joueurs de tennis comme Björn Borg[2] ou Guillermo Vilas, puis Boris Becker ou Monica Seles[5] durant les décennies suivantes.

La famille fondatrice vend la marque en 1983 à des investisseurs américains, qui la développent dans le sportswear et la musique[4]. Fila est alors portée par les artistes hip hop[2].

Au milieu des années 1990, FIla achète la marque française Dorotennis[6] puis, en difficulté, la revend plusieurs années après.

En 2001, le groupe italien Holding di Partecipazioni, qui détenait la marque, l'a vendue à Sport Brands International[1].

Elle est depuis 2007 la propriété du groupe sud-coréen Fila Korea[7], et son siège s'est donc déplacé à Séoul (Corée du Sud). Son PDG est le sud-coréen Yoon-Soo Yoon.

En 2011, l'entreprise chinoise ANTA Sports achète les droits pour utiliser la marque en Chine et à travers le monde.

En 2018, la marque organise son premier défilé de mode lors de la Fashion Week de Milan[8],[3]. En juillet, elle choisit l'alpiniste Reinhold Messner comme ambassadeur[9],[10].

En mars 2019, Fila s'associe avec la marque de luxe Fendi[11].

Sponsors[modifier | modifier le code]

La marque de vêtements est portée sur les courts par Björn Borg [8], Boris Becker, Guillermo Vilas, Kim Clijsters, Monica Seles, John Isner, Sam Querrey, Marin Čilić et Diego Schwartzman.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Comment Fila veut ressusciter sa gloire d'antan », sur www.challenges.fr,
  2. a b et c « Fila Disruptor, dad shoes ressuscitées », sur Libération,
  3. a b c d e et f Boris Manenti, « Fila, phénix du sportswear, s'impose sur la planète mode », sur L'Obs, (consulté le 15 septembre 2019)
  4. a et b « Fila : récit d'une revanche », sur www.lofficiel.com (consulté le 3 novembre 2019)
  5. « La marque de sport Fila tente de remonter au filet », sur Les Echos, (consulté le 12 septembre 2019)
  6. « Dorotennis tente de reprendre l'avantage », sur lesechos.fr,
  7. « Fila triple ses ventes françaises en 2018 », sur fashionnetwork.com,
  8. a et b « Fila investit la Fashion Week de Milan avec son tout premier défilé de mode », sur www.huffingtonpost.fr,
  9. « Fila plonge dans ses archives et livre une collection de mode rétro », sur ladepeche.fr (consulté le 23 décembre 2019)
  10. Adrien Schwyter, « Comment Fila veut ressusciter sa gloire d'antan - Challenges », sur Challenges, (consulté le 23 décembre 2019).
  11. Anne-Sophie Cathala, « Fendi fête en fanfare le retour en forme de Fila », sur Le Figaro.fr, (consulté le 21 octobre 2019)
  12. James Crook, « World Archery announces new sponsorship deal with Fila », sur insidethegames.biz, (consulté le 10 août 2016)

Lien externe[modifier | modifier le code]