Figoni & Falaschi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Figoni & Falaschi

Création 1935
Disparition 1955
Fondateurs Giuseppe Figoni & Ovidio Falaschi
Siège social Boulogne-sur-Seine
Drapeau de France France
Activité Automobile
Produits Carrosserier designer de voiture de luxe

Figoni & Falaschi est une entreprise française de carrosserie automobile de luxe de prestige, fondée par Giuseppe Figoni & Ovidio Falaschi en 1935 à Boulogne-sur-Seine près de Paris, en activité de 1935 à 1955[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1923 Giuseppe Figoni (1892-1978, jeune immigré italien) se met à son compte, rue de l’Église à Boulogne-Billancourt[2], après un apprentissage de carrossier tôlier formeur, pour construire des voitures de compétition automobile et de records pour Alfa Romeo, Delage, et Delahaye, puis des carrosseries pour Ballot, Hotchkiss, Salmson, Talbot, Lancia, Hispano-Suiza, Bugatti, Bentley, Rolls-Royce, Duesenberg...

En 1935 il agrandi sa société en s'associe à son compatriote conseillé financier Ovidio Falaschi, avec qui il créé la Carrosserie Figoni & Falaschi. Il contribue à révolutionner les formes et le design des voitures sportives et de luxe de l'époque, avec ses prestigieux concurrents français Jacques Saoutchik, Henri Chapron, Jean Henri-Labourdette, Marcel Pourtout, Marius Franay, ou Letourneur & Marchand... en associant design, élégance, aérodynamisme, et flamboyance, avec un important succès international...

Suite à l’effondrement du marché du luxe d'après-guerre, la société poursuit son activité un temps dans les carrosseries Simca, Renault, et Citroën, avant d’arrêter en 1955 (en même temps que celle du cabriolet Simca Aronde, qui avait succédé aux Delahaye Type 235) pour se consacrer à l'entretien de ses voitures pendant quelques années avant de devenir finalement agent Lancia en 1961, puis concessionnaire en 1975.

Quelques modèles[modifier | modifier le code]

En 1936 Figoni & Falaschi conçoit une série de berlinettes « Goutte d'eau » (Delahaye Type 135, Talbot-Lago T150 C SS) et de cabriolets carénés, tous leurs dessins seraient signés à l'origine par Géo Ham.

Après la Seconde Guerre mondiale, Figoni & Falaschi conçoit le cabriolet Delahaye Type 135 « Narval » [3] (appelé ainsi à cause de son avant rappelant le cétacé) acheté par Charles Trenet[4].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. www.leroux.andre.free.fr/carrossierfigoni.htm
  2. Olivier de Serres, Traction avant : le grand livre, Paris, EPA éd, coll. « Grands livres », , 397 p. (ISBN 978-2-851-20425-7, OCLC 463925138)
  3. www.montesquieuvolvestre.com/article-voitures-de-legende-delahaye-135-m-figoni-falaschi-narval-cabriolet
  4. Delahaye : la belle carrosserie française, Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine, ETAI, , 383 p. (ISBN 978-2-726-88697-7, OCLC 421715103)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]