Fieseler Fi 333

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Fieseler Fi 333
Vue de l'avion.
Maquette du Fieseler Fi 333 montrant trois configurations possibles.
En haut : avec un conteneur de fret.
Au milieu : à vide.
En bas : portant le fuselage d’un autre avion.

Constructeur Drapeau : Allemagne Gerhard Fieseler Werke GmbH
Rôle Avion de transport militaire
Statut projet abandonné
Nombre construits 3
Équipage
2
Motorisation
Moteur BMW Bramo 323 D
Nombre 2
Type moteur en étoile
Dimensions
Envergure 30 m
Longueur 22 m
Hauteur 5,80 m
Masses
À vide 6 100 kg
Carburant 1 400 kg
Avec armement 9 200 kg
Maximale 11 500 kg
Performances
Vitesse maximale à 4 500 m300 km/h
Vitesse de décrochage 65 km/h
Rayon d'action 1 500[1] km

Le Fieseler Fi 333 était un prototype d’avion militaire de la Seconde Guerre mondiale conçu par Gerhard Fieseler Werke GmbH comme avion de transport militaire pour la Luftwaffe.

Conception[modifier | modifier le code]

La conception du Fieseler 333 était novatrice pour un avion de transport militaire : son fuselage était de section très étroite, semblable à celui du Dornier Do 17 surnommé « crayon volant » en raison de sa finesse, car toute la charge utile était transportée sous le fuselage, dans des conteneurs modulaires amovibles qui permettaient un chargement et déchargement rapide au sol. Il pouvait transporter du fret, des passagers, des parachutistes ou du carburant. Sans conteneur, l’avion était également capable d’emporter sous son fuselage des véhicules légers, des fuselages ou des ailes d’autres avions[2].

L’appareil était un bimoteur à aile haute cantilever classique, propulsé par deux moteurs en étoile BMW Bramo 323 D de 1 000 ch[3]. Les plans horizontaux de l’empennage, par contre, étaient haubannés.

La clé de sa conception était son train d'atterrissage fixe, très haut, avec de chaque côté deux roues en tandem, et une roulette de queue classique. Trois prototypes furent construits[3] mais sans le train d'atterrissage caractéristique. Des versions à échelle réduite de ce train furent testées sur des avions de liaison monomoteurs :

Mais le projet fut annulé à ce stade[2].

Postérité[modifier | modifier le code]

Après la Seconde Guerre mondiale, la conception du Fieseler 333 fut reproduite aux États-Unis sur le Sikorsky CH-54 Skycrane (grue volante), un hélicoptère de transport militaire pouvant emporter des charges allant jusqu'à 11 tonnes (hélicoptères, chars d'assaut, navires légers...) sous élingue, ou du fret dans un conteneur spécial (Universal Military Container) de 8,36 mètres de long sur 2,89 m de large et 1,98 m de haut, qui prenait place sous le fuselage entre les longues jambes du train d'atterrissage.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Eric Vienne, « Fieseler Fi 333. Appareil de transport bimoteur polyvalent », sur Cyber Aéro Breton, (consulté le 28 décembre 2017).
  2. a et b (en) J. Rickard, « Fieseler Fi 333 », sur Military History Encyclopedia on the Web, (consulté le 28 décembre 2017).
  3. a et b (en) P. D. Stemp, Kites, Birds & Stuff : Aircraft of Germany, vol. 2 - E to H, Lulu, , 331 p. (ISBN 978-1-2912-9268-8), p. 365.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) P. D. Stemp, Kites, Birds & Stuff : Aircraft of Germany, vol. 2 - E to H, Lulu, , 331 p. (ISBN 978-1-2912-9268-8), p. 365.

Sur les autres projets Wikimedia :