Fieseler Fi 167

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Fieseler Fi 167
Vue de l'avion.
Vue de l'avion.

Constructeur Drapeau : Allemagne Gerhard Fieseler Werke GmbH
Rôle Bombardier-torpilleur embarqué
Statut Retiré du service
Premier vol
Mise en service
Date de retrait
Nombre construits 14
Équipage
2
Motorisation
Moteur Daimler Benz DB 601 B
Nombre 1
Type 12 cylindres en ligne
Puissance unitaire 1100 ch
Dimensions
Envergure 13,51 m
Longueur 11,40 m
Hauteur 4,82 m
Surface alaire 45,50 m² m2
Masses
À vide 2 800 kg
Maximale 4 850 kg
Performances
Vitesse maximale 325 km/h (à 3 200 m)
Plafond 8 200 m m
Rayon d'action avec réservoirs externes 1 400 km
Armement
Interne 2 mitrailleuses MG 17 de 7,92 mm
Externe 800 kg de bombes sous le fuselage et les ailes ou une torpille de 765 kg[1]

Le Fieseler Fi 167 était un avion militaire biplan allemand utilisé lors de la Seconde Guerre mondiale, conçu pour servir de bombardier-torpilleur et avion de reconnaissance embarqué à bord du porte-avions Graf Zeppelin lorsque celui-ci entrerait en service. L'abandon de la construction de ce navire entraîna l'arrêt de la production du Fi 167, seuls 12 appareils de série ayant été fabriqués. Utilisés en opération, leur rôle fut cependant anecdotique.

Conception[modifier | modifier le code]

La naissance du projet Fi 167 vient d'un besoin pour la Luftwaffe de posséder un avion de reconnaissance et bombardier-torpilleur capable d'opérer à partir du porte-avions allemand Graf Zeppelin, navire qui ne fut en fait jamais armé et lancé.

Le Fi 167 fut mis en concurrence avec l'Arado Ar 195, appareil qui au final présenta de grandes carences, notamment sur le plan structurel.

Le premier vol du prototype Fi 167 V1 eut lieu le . Il s’agissait d’un biplan monomoteur biplace à cockpit fermé. L’avion était doté d’un train d'atterrissage fixe et d’une crosse d’appontage sur le côté droit du fuselage. L’armement principal de l’appareil se composant d'une torpille de 765 kg, fixée par un point d’attache sous le fuselage. Il était propulsé par le même moteur en ligne refroidi par eau à 12 cylindres Daimler Benz DB 601 B de 1 100 ch que le chasseur Messerschmitt Bf 109, ce bloc propulseur étant alors très disponible sur le marché, et relativement sûr.

Le Fi 167 fut aussi remarquable que son adversaire Ar 195 était médiocre : il dépassait les exigences du cahier des charges dans tous les domaines, transportant le double de charges offensives à une vitesse plus élevée. Ses performances à faible vitesse furent jugées extraordinaires, car afin d’obtenir les distances de décollage et d'appontage les plus courtes possibles, beaucoup de solutions techniques adoptées sur la voilure de l’avion de reconnaissance Fieseler Fi 156 Storch furent adoptées. Ainsi, lors d’un vol d’essai Gerhard Fieseler lui-même se laisse tomber de 3 000 m à 30 m d’altitude tout en restant exactement au-dessus du même point.

Les prototypes Fi 167 V-1 et V-2 furent suivis par 12 appareils de série (A0) qui furent testés au sein du Erprobungstaffel (escadrille d’essais) no 167.

Engagements[modifier | modifier le code]

Le Graf Zeppelin n’entra jamais en service, ayant été fortement endommagé par un raid de Bristol Blenheim de la Royal Air Force sur Hambourg le . Les 12 appareils construits furent redirigés vers deux autres missions : la reconnaissance tactique et le bombardement léger. Ils furent délestés de leurs points d’attache central pour torpille, dotés de fixations pour le port de bombes, puis affectés aux Pays-Bas pour des missions côtières, les amenant également à survoler la Belgique et la France entre 1940 et 1943.

A l'été 1943, les travaux sur le Graf Zeppelin reprirent, mais la formule biplan étant désormais dépassée, ce fut le Junkers Ju 87 monoplan qui fut retenu comme avion de reconnaissance et bombardier embarqué.

Les Fi 167 encore en état de vol rentrèrent en Allemagne puis furent vendus à l'État indépendant de Croatie pro-nazi, qui les utilisa comme avion de reconnaissance à la recherche des partisans yougoslaves jusqu'en 1944.

Pays utilisateurs[modifier | modifier le code]

Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand 
Luftwaffe
Drapeau de la Croatie Croatie

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site internet www.avionslegendaires.net __ "Fieseler Fi 167"

Références[modifier | modifier le code]

  • (en) Antony Kay et J.R. Smith (ill. E.J. Creek), German aircraft of the Second World War : including helicopters and missiles, Annapolis, Md, Naval Institute Press, , 400 p. (ISBN 978-1-557-50010-6, OCLC 51026171).
  • (en) Tony Wood et Bill Gunston, Hitler's Luftwaffe : a pictorial history and technical encyclopedia of Hitler's air power in World War II, Londres, Salamander Books Ltd., , 247 p. (ISBN 978-0-861-01005-9 et 978-0-517-22477-9)
  • Enzo Angelucci et Paolo Matricardi, Multiguide aviation – Les avions : 3/ la seconde guerre mondiale – France, Allemagne, Angleterre, etc., Elsevier Sequoia, , 320 p. (ISBN 978-2-80030245-4), p. 181.

Liens web en français[modifier | modifier le code]

Liens web en anglais[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Développement lié

Aéronefs comparables

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :